Trocante et dépôt-vente

lsd13-magazine-mars-2015-dossier-deco-trocantes-depots-ventes-pratique

La tendance déco ! À l’heure du vintage où dialoguer rime avec twitter, il y a des tendances qui ont la vie dure, qui plaisent à mémé autant qu’à bébé. Terminé les journées TV/canapé/mal-sapé car désormais, le week-end : chiner sera votre nouvelle activité.

Les idées déco s’arrachent sur le web et entre copines. La mode du « Do It Yourself », et la crise passant par là, est venue perturber nos sessions shopping. Car, à moins de poser vos valises dans les appartements témoins chez IKEA, vos intérieurs ressemblent rarement aux pages déco des magazines. Ce n’est pourtant pas faute d’essayer… Pour ça, faire flamber la CB vous savez ! Vous avez fini par comprendre que ce qui faisait le charme des ambiances déco des plus underground aux boudoirs enchantés. L’œil avisé des mordues de déco vous énervent ? Comme c’est malin d’avoir découpé cette chaise de bar pour en faire une étagère… Et cette valise, quelle bonne idée de l’avoir mise sur pied pour créer un bout de canapé ! Ne soyez pas en colère, remerciez-les plutôt d’avoir les idées et de vous donner envie, car pour le reste c’est à vous de jouer. Commencez par faire le tour du grenier de papy et mamy ! Et si vous n’y trouvez pas la perle rare, entrainez votre petite famille à la recherche de l’objet convoité. Inutile de chausser vos baskets terreuses, la chineuse est urbaine, branchée, lookée et ultra-connectée. Dès qu’un objet lui plaît, elle ne peut s’empêcher de l’imaginer dans sa déco, ou chez les autres. Car la chineuse est généreuse. Elle s’amuse des vieilles choses, elle touche à tout et s’émerveille. Ce qui lui plait ? Trouver LA bonne idée déco pour rendre les copines jalouses. Car il y a de quoi être fière : chiner c’est transformer. C’est vivre dans ses propres pages déco… Mêler les souvenirs de voyages aux réalisations créatives et aux reliques familiales, telle est la devise des « trocant’addicts ».

La chasse est ouverte.


lsd-13-trocante-brocante-laura (1)Portrait d’une chineuse compulsive
À bientôt 25 ans, Laura s’amuse à dénicher la perle rare. Cette bordelaise amoureuse des belles choses, traque le moindre objet du passé. Et à prix mini ! Elle est toujours à la recherche d’une idée déco pour donner du cachet à son nid douillet. Derrière son ordi ou en « BtoC », ce que Laura préfère c’est traîner dans les trocantes et les dépôt-ventes. Elle raconte quelques trésors…

Sa plus belle trouvaille
Ma plus belle trouvaille ? Un miroir tout en courbes, rehaussé d’une moulure en coquille. Abandonné sur un trottoir, sa patine dorée m’a fait de l’œil. Il était en parfait état. J’ai succombé. Je me suis trouvée au bon endroit, au bon moment. Car il faut parfois user de patience et de chance pour trouver la perle rare.

Aussitôt déniché, aussitôt accroché…dans ma chambre à coucher. J’adore les miroirs ! Ma folie : habiller un mur entier de miroirs de différentes formes, de différentes couleurs, et de styles et époques variés. Un patchwork grandeur nature. Je n’ai pas de tableaux chez moi…je n’aime pas ce côté impersonnel, vu et revu. Les miroirs que je chine ont une âme. J’aime l’idée que les miroirs voient défiler le temps qui passe. Pour moi, les tableaux ne servent qu’à combler, sinon insister sur les ambiances de notre décoration. Avec les miroirs, c’est différent : c’est le décor qui les sublime. Je ne compte plus les miroirs que j’ai à la maison, mon chéri vous dira que c’est la galerie des glaces !

Ses petits trucs et astuces
Je marche au coup de cœur. Je veux l’objet que je convoite : maintenant, un point c’est tout ! Et quand j’ai une idée en tête, tout le monde est mis à contribution. Dès le premier regard, j’imagine déjà ma nouvelle décoration. Je sais immédiatement si je vais customiser ou repeindre mes trouvailles

En ce moment, et depuis des mois, je suis à la recherche d’un tabouret de tapissier à restaurer pour créer une nouvelle assise. Il serait gris foncé, ou taupe avec une tissu dans les teintes… Je le cherche sur Le Bon Coin, dans les vides greniers, le dimanche matin à Saint-Michel (le quartier de Bordeaux où il fait bon chiner), dans les dépôts-ventes et jusque chez les antiquaires. Je passe des heures entières à surfer sur la toile…juste pour le plaisir. Je cherche pour moi, et pour les autres.

Ses créations inspirées
Et quand je cherche, ça m’inspire ! Comme tout le monde, j’ai eu ma période « palettes » & « tourets »… Table basse sur roulette, table de jardin sur pied…et bientôt le panier super design que ma boule de poil à déjà adopté. Ne reste plus qu’à choisir la peinture… Affaire à suivre.

Par Laurène Delion




LSD N°12 - Février 2015 lsd-mag-lsd9-cover

Découvrez les prochains et anciens numéros d’LSD Magazine en vous inscrivant gratuitement ci-dessous ou en vous connectant :

INSCRIPTION


[pie_register_login]