SHOPPING – News

lsd14-magazine-avril-2015-shopping-achat-design-deco-home-house-lifestyle-object-objets-interieur-meuble-ammeublement-center


Banc illusion
Banc illusion 22 22 Édition design

Banc illusion by 22 22 Édition design

À partir de 3245€
Aircell
Aircell Roche Bobois

Aircell by Roche Bobois

Design : Sacha Lakic Prix : NC
Sonia Coloda
Sonia Coloda La fiancée du Mékong

Sonia Colada by La fiancée du Mékong

74,99€
Afillia
Afillia .Exnovo

Afillia by .Exnovo

Design : Alessandro Zambelli Interior Innovation Award 2015 À partir de 500€
Lit Volare
Lit Volare Poltrona Frau

Lit Volare by Poltrona Frau

Design : Roberto Lazzeroni Prix : NC
Amenos
Amenos Cappellini

Amenos by Cappellini

Design : Antonio Facco Prix : NC
Here comes the sun
Here comes the sun DCW Éditions

Here comes the sun by DCW Éditions

Design : Bertrand Ballas Prix sur demande
Nidin
Nidin Fabbricabois

Nidin by Fabbricabois

Design : Mattia Paco Rizzi www.mattiapacorizzi.com Prix sur demande ©Fabbricabois/Florence Joubert
Étagère murale
Étagère murale Avec Ceci

Étagère murale by Avec Ceci

Lanières vendues par lot de 2 39€
Koro
Koro Veronese

Koro by Veronese

Design : Christian Biecher Prix : NC

Par Laurène Delion




LSD N°12 - Février 2015 lsd-mag-lsd9-cover

Découvrez les prochains et anciens numéros d’LSD Magazine en vous inscrivant gratuitement ci-dessous ou en vous connectant :

INSCRIPTION


[pie_register_login]




 

lsd13-couverture-cover-mars-march-2015-design-deco-life-style LSD N°12 - Février 2015 lsd-mag-lsd9-cover

Découvrez les prochains et anciens numéros d’LSD Magazine en vous inscrivant gratuitement ci-dessous ou en vous connectant :

INSCRIPTION


[pie_register_login]


LSD N°14 : Tom’s Company

lsd14-magazine-avril-2015-lifestyle-design-deco-architecture-interview-designer-tom-company-two-man-experience-tendance

Voici une collection loufoque, originale et remplie de vie. Celle de deux designers allemands : Arno Mueller et Thomas Hoffmann. Une collection de mobiliers et d’objets décoratifs, pleine de couleurs et de joies de vivre qui apporte bonheur et enthousiasme à notre quotidien.

lsd-mag-14-toms-company-arno-tom

Tout a commencé lors d’une catastrophe : le 11 septembre 2001. Cet événement fut marquant pour le monde entier, des milliards de personnes étaient en état de choc. L’artiste Tom Hoffmann, avec ses premiers « drags » qu’il offrait en tant que cadeau à ses proches, voulait réveiller leur optimisme et leur joie de vivre. C’est comme ça que les « Tom’s Drags » sont nés.

lsd-mag-14-toms-company-renard-3

Le lancement a bien-sûr était difficile à quelques moments. Heureusement, cette collection respirant originalité et singularité, embellie toujours notre vie de tous les jours car dès le début, elle a inspiré « fascination » chez beaucoup de personnes.

lsd-mag-14-toms-company-glasses

Mobilier et objets aux multiples couleurs, allant de simples statuettes au fauteuil ou encore à la table basse. Les « Tom’s Drags » fabriqués entièrement à la main, ont pour but d’être uniques et originaux mais surtout de vivifier la vie de chacun.

lsd-mag-14-toms-company-renard-2

Pourquoi ces créations ont-elles des chaussures ? Étrange, non ? Les designers considèrent que la chaussure est un symbole de personnalité, d’individualisme, et c’est ce qu’ils veulent transmettre dans chacune de leurs créations. Ils sont pratiquement humains ces TOM’S DRAGS !

lsd-mag-14-toms-company-encens

Mais pourquoi doit-on les appeler les « Drags » ? Drag a en effet plusieurs significations, en premier temps, cela concerne les hommes portant des vêtements de femmes, les Drag Queens ; des travestis se mettant à l’honneur et fêtant la vie à tue-tête ! Dans le monde automobile, ce sont des petites voitures retapées, qui roulent à une grande vitesse. Mais « to drag » en anglais signifie également « respirer profondément ».

lsd-mag-14-toms-company-renard-1

Pour ainsi dire, les « Drags » symbolisent l’individualisme et l’énergie à l’état pur. C’est une source d’enthousiasme et d’inspiration. TOM’S DRAGS veut rompre le conformisme rigide des règles qui attristent et assombrissent notre quotidien, TOM’S DRAGS veut refléter les points positifs de la vie, c’est de la bonne humeur !

C’est chouette, dingue, c’est abordable et branché !



Par Alexis Noreils




 

lsd13-couverture-cover-mars-march-2015-design-deco-life-style LSD N°12 - Février 2015 lsd-mag-lsd9-cover

Découvrez les prochains et anciens numéros d’LSD Magazine en vous inscrivant gratuitement ci-dessous ou en vous connectant :

INSCRIPTION


[pie_register_login]


De l’usine au loft…

lsd11-usine-loft

Direction Milan, ses défilés de mode, sa vie nocturne, ses monuments et sa cuisine. Buratti + Battiston Architects nous emmène à Busto Arsizio, à 40km au nord de la capitale économique ditalienne, où une ancienne usine de textile des années 50 est rénovée pour accueillir une famille de quatre personnes, avide de grands espaces.



03Comment gérer l’espace surdimensionné tout en faisant entrer un maximum de lumière dans la maison ? Voilà le point de départ de la rénovation de ce bâtiment industriel. Avec des matériaux classiques et contemporains et toujours dans les tons blancs, cette maison de 630m² prend des allures de loft tendance. Du sol en béton poli jusqu’à la mezzanine perchée au-dessus du séjour, cette maison n’a rien de conventionnel et dissimule dans chaque pièce un élément atypique ou insolite.

09Et cette originalité est présente dès l’entrée. Des éléments rotatifs en ébène nous accueillent avec penderie, bibliothèque et miroir. Cette séparation avec le séjour nous laisse apercevoir toute la longueur de l’habitation à travers la lumière rouge acidulée de la cloison en résine de l’escalier. De l’autre côté de ces éléments, nous découvrons un grand salon blanc où trône un immense canapé familial dans un design sobre.

02

Les murs blancs sont nus, et de larges ouvertures apportent la luminosité à la pièce. L’ambiance est zen, calme et reposante. Seul élément coloré, un puits de lumière multicolore qui vient inonder le salon. La façade du séjour donnant sur le patio est entièrement vitrée, ce qui permet à la famille de profiter de la luminosité et de la chaleur du soleil. Du mobilier simple et contemporain habille l’espace, toujours dans des tons blancs et neutres à l’exception d’un fauteuil rouge qui guide le regard à travers la pièce.

Le mur rayé dans le style de Paul Smith, le styliste préféré des propriétaires, vient séparer la salle à manger du reste du séjour. La cuisine se joint au séjour après une porte en verre vert laqué. Dans un style moderne et fonctionnel, l’îlot central permet à la famille de manger tranquillement, dos au soleil du patio. Cette cuisine toute en longueur vient se glisser derrière le patio et conduit à la suite parentale.

08
Les grandes baies vitrées apportent de la luminosité au loft grâce au patio qui relie les pièces de vie entre elles. Il crée un espace de convivialité et maintien un lien intérieur/extérieur dans toute l’habitation. Il accueille une piscine entourée d’une grande terrasse en bois et nous emmène également vers l’espace bien-être du loft.

Un sauna et une salle de gym nous attendent de l’autre côté du patio pour un moment détente. La caractéristique design de cet espace ?

Un mur rouge qui attire l’œil et donne mouvement et rythme à la pièce, toujours ouverte sur le patio par de grandes baies vitrées coulissantes. La seule pièce qui ne communique pas directement avec le patio est la suite parentale. Cette coupure vient préserver l’intimité du couple, dans un design sobre et un ameublement minimaliste. La salle de bains est à l’image de cette ambiance neutre avec comme seul élément de décoration une bande en ardoise noire qui longe le mur jusqu’au dressing.

La hauteur sous plafond offerte dans le séjour a permis de créer une mezzanine au-dessus de l’entrée. Une « boîte », pour reprendre l’expression des architectes, donnant sur le salon par de grandes ouvertures, pouvant être fermées par des panneaux de bois coulissants. L’étage est décrit comme le « royaume des enfants » par les architectes.

11
L’espace vient se scinder en deux pour offrir une intimité et une indépendance à chacun d’eux. Deux salles de bains trouvent leur place, l’une jaune et l’autre verte, ce qui en fait la particularité. Un balcon aménagé en bibliothèque permet de profiter de l’ensoleillement des baies vitrées du salon et vient illuminer l’étage.

16

Texte : Charlotte Dron – Photo : Andrea Martiradonna