LSD 14 : Dur dur d’être un expat’…

lsd14-magazine-avril-life-style-design-dossier-travel-expatriat-be-world-country

Vivre dans un pays qui n’est pas le nôtre n’est pas chose facile. Nous, français, sommes très attachés à nos spécialités, notamment culinaires. Au moment même où nous sommes hors de notre cher pays, des manques se font vite ressentir : la croustillante baguette bien fraîche de chez le boulanger, le fromage bien goûteux accompagnant notre verre de vin… D’autres choses moins évidentes dont vous n’allez pas réussir à vous passer surviendront également. L’absence de la 3G/4G sur nos téléphones, les produits du quotidien qui nous donnent du fil à retordre dès que l’on ne trouve pas ses marques habituelles… Mais le plus dur est de s’adapter aux coutumes locales, aussi différentes les unes des autres.


1.Ce n’est pas que tu as une mauvaise odeur mais…

lsd-mag-14-lifestyle-wc-shower-brazil-bresil-douche-hygiene-smell bad-puer-smell-odeur-deodorant-french shower-douche francaise-coutume-habits-expat

Au Brésil, une coutume assez étrange existe. La température pouvant monter très haut, les brésiliens, très à cheval avec l’hygiène, prennent deux ou trois douches par jour. Et lorsqu’on arrive chez un brésilien, la première chose qu’il va faire c’est vous demander si vous avez besoin de prendre une douche. Même si vous ne restez pas ! Votre odeur corporelle n’y est pour rien, rassurez-vous ! La première envie des brésiliens lorsqu’ils rentrent chez eux étant de prendre une douche, cela prend tout son sens, non ? D’autant que dans l’imaginaire commun, le français n’est pas réputé comme étant particulièrement propre. Ne parle-t-on pas d’ailleurs dans certains pays de « la douche française » pour nommer l’utilisation du déodorant ?


2. Ais-je l’air d’un poisson rouge ? Sérieusement… 

lsd-mag-14-lifestyle-fish-colombie-colombia-philippines-finger-lips-index-doigt-rude-lèvres-bouche-mouth-poisson-interdit-forbidden-expat

Vous vous demandez bien de quelle coutume je dois parler, non ? En Colombie ou dans les Philippines, il est interdit de montrer quelque chose à l’aide de son index (son nom perd alors toute sa signification…). Ce geste est bien mal poli dans de nombreuses cultures. Mais si nous n’avons pas le droit d’utiliser notre index, comment peut-on montrer quelque chose ? Avec la bouche évidemment ! Vous devez faire la moue, enfin un geste avec les lèvres dans la direction de l’objet désiré. En France, nous serions pris pour des fous si nous faisions ça…


3. Quel culot… !

lsd-mag-14-lifestyle-monkeys-allemagne-germany-allemand-german-rude-impoli-honnesty-honnete-respect-canada-sandwich system-nice-expat

Rapprochons-nous plus de chez nous : en Allemagne ! Les allemands ont la drôle (fausse) réputation d’être impolis. C’est juste que pour eux, il est normal d’être totalement honnête (un peu trop apparemment). Ils ne passent pas par 36 chemins.

L’honnêteté est un signe de respect envers l’autre. C’est le cas dans les pays du Nord de l’Europe.

Au Canada, c’est plutôt l’inverse. La population peut être considérée comme « trop gentille » alors qu’ils utilisent en fait le « système sandwich » : un compliment, une vérité qui blesse, un autre compliment ou une plaisanterie.


4. Par le pouvoir de Dieu, je te donne… ma carte de visite !

lsd-mag-14-lifestyle-tresor-main-hands-precious-taiwan-treasure-business card- carte de visite-money-argent-sacred-sacré-précieux-rare-coutume-habits-insolite

Nous n’allons pas parler de religion non, là n’est pas le but. Il s’agit d’une coutume à Taiwan. Chaque chose que vous donnez à quelqu’un doit lui être donnée avec les deux mains, comme si c’était un trésor. Donc, lorsque quelqu’un vous présente sa carte de visite, il l’a donne sereinement avec les deux mains. Et vous la prendrez avec vos deux mains également (surtout avec précaution) avant de l’examiner avec attention comme si vous regardiez quelque chose de rarissime. Cela va de même avec l’argent. Sacré coutume, non ?


5. L’appel : l’outil aux multiples fonctions (beaucoup trop…)

lsd-mag-14-lifestyle-iphone-squillo-appel manqué-missed call-italie-italia-italien-italian-communication-call-text-message-appel-travel-coutume-expat

Lorsque vous appelez quelqu’un, c’est pour lui parler, on est d’accord ? En Italie c’est différent ! On appelle cela un « squillo ». Vous pouvez facilement croire que c’est un appel manqué, sauf que celui-là est intentionnel.

Si vous devez, par exemple, rejoindre des amis dans un café et que vous avez 10 minutes de retard, l’italien va faire sonner votre téléphone juste le temps de 2-3 sonneries, pour dire qu’il est en chemin. Si vous devez voir des amis plus tard et que vous recevez un « squillo », cela signifie que vos amis pensent à vous. Un garçon envoyant un « squillo » à un autre veut dire « Quoi de beau ? Whats up ? ». Vous devrez donc lui répondre avec un texto.

Pendant une journée, vous pouvez très bien avoir un nombre indéfini d’appels manqués. Nous autres auront la fâcheuse habitude de rappeler, mais dans ce cas, il y aurait une étrange conversation, qu’on voulait précisément éviter en envoyant un « squillo »… Pas simple !


6. Jetons notre argent par les fenêtres !

lsd-mag-14-lifestyle-tips-usa-etats unis-canada-waiter-waitress-serveur-serveuse-punir-punishment-restaurant-taiwan-shocked-meal-repas-sympathie-money-argent-pourboire-expat

Une majorité d’entre vous sont au courant de cette coutume-là : les « tips » ; les pourboires.

Car si en France, il ne s’agit que de gratifier le serveur de quelques pièces, en signe de satisfaction, en Amérique du Nord, les tips sont l’unique ressource des serveurs. Il est coutume d’ajouter 15 à 20% de la note. Les serveurs n’ont qu’à bien se tenir. Et si le plat est mauvais, ou l’attente interminable à cause d’un restaurant bondé, le serveur sera directement pénalisé. Qui aurait l’envie de payer ? Après tout la guerre d’arrière-salle se jouera sans vous. En revanche, n’oubliez pas de faire la part des choses. Car les tips sont en réalité, et le plus souvent, l’unique salaire des serveurs outre-Atlantique.

A l’opposé, les serveurs taiwanais seraient bien surpris de vous voir laisser plus d’argent que nécessaire, sachant que vous avez déjà payé votre repas.


7. Peace and love, nous nous aimons tous…

lsd-mag-14-lifestyle-hug-calin-latina america-amérique latine-hello-bonjour-kiss-bresil-brazil-touch-contact-flirt-cat and mouse- chat et souris-expat

Principalement dans les pays d’Amérique Latine, lorsque tu dis « bonjour », il faut faire la bise…jusqu’à 3 ou 4 bisous ! Même entre garçons !

Au Brésil, il est coutume de prendre la personne dans ses bras comme si cela faisait une éternité que vous ne vous étiez pas vu. Et lorsque vous discutez avec une personne, vous devez garder contact avec son regard, mais aussi garder un contact physique. Cela n’a rien à voir avec le flirt, car même entre garçons on verra souvent une main sur l’épaule. La distance doit être courte entre vous, pour garder une intimité particulière. En France, c’est plutôt le contraire…

Imaginez alors un brésilien discutant avec un français : cela ressemblerait à un jeu du chat et de  la souris. Le brésilien avance, le français recule…. Ils n’auront jamais fini ces deux-là.


8. Nul besoin de se sentir coupable…

lsd-mag-14-lifestyle-wc-monde-plumbing-plomberie-europe-européens-europeans-américains-american-afrique-africa-toilet- toilet paper-japon-turkey-turquie-disgusting-dégoutant-expat

Celle-ci est assez peu commune, mais certains pays n’ont pas le même système de plomberie que nous, européens ou américains.

En Afrique, lorsque vous allez au toilette, vous ne devez pas jeter vos feuilles de papier toilette dans les toilettes, non ! Il y a souvent une poubelle près des toilettes, faite spécialement pour cette utilisation. Ça donne envie d’ouvrir la poubelle, non ?

Au Japon ou en Turquie, nul besoin de PQ, utilisez le jet ! Plaisant, non ?


9. Traverser une rue au coût de votre vie.

lsd-mag-14-lifestyle-feu-tricolor-circulation-us-coutume-egypte-egypt-pieton-pedestrian-dangereux-dangerous-traffic-light-traffic light-amende-scarying-allemagne-german-canada-fine-expat

Dans les villes d’Égypte, la vie de piéton peut être assez dangereuse. Il n’y a pratiquement aucun feux de circulation, donc si vous voulez traverser, il va falloir courir. Et vite !

C’est tout le contraire en Allemagne, lorsque le feu est rouge pour les piétons, les allemands attendent, même s’il n’y a aucune voiture en vue. Au Canada, même chose. Et en plus vous risquez de prendre une amende…


10. Un expresso de trois heures…

lsd-mag-14-lifestyle-cafe-french-france-coffee-expresso-parisian cafe-cafe parisien-moment-art-plaisir-pleasure-experience-cafeine-america-italie-italia-amerique-expat

Parlons un peu de la France ! Car c’est bien gentil de juger les coutumes des autres pays quand les nôtres peuvent paraître étranges. Il ne faut pas se leurrer.

Il y a une habitude que les français ont, surtout les parisiens (Je n’ai rien contre vous…). Paris est peuplé de cafés-terrasse. D’après vous, à combien de temps estimez-vous la pause expresso ? Dix minutes ? Ahahah ! Plutôt deux heures !

Car boire un expresso dans un café parisien ne se limite pas à remplir notre corps de caféine. Boire un café est un art, un plaisir : profiter d’un ami, lire le journal. C’est toute une expérience parisienne à vivre !

Alors que nos voisins, les italiens boivent le café en un seul shot ! En Amérique, le café se boit en taille XXL et dans de simples gobelets en plastique !


 Bon voyage à tous !

Par Alexis Noreils




 

lsd13-couverture-cover-mars-march-2015-design-deco-life-style LSD N°12 - Février 2015 lsd-mag-lsd9-cover

Découvrez les prochains et anciens numéros d’LSD Magazine en vous inscrivant gratuitement ci-dessous ou en vous connectant :

INSCRIPTION


[pie_register_login]


Reportage : French Touch à Rio

lsd12-loft-french-touch-rio


[soundy button][soundy title]


Le sable, la mer bleue, le soleil et l’ambiance brésil… Le cabinet d’architecture et de design House In Rio nous dévoilent un loft luxueux à la vue spectaculaire sur la plage de Copa Cabana !

Embarquement pour Rio de Janeiro, la Ville Merveilleuse, accompagné de l’architecte français Jean-Luc Boucharenc où un appartement de 540m² à la vue imprenable sur Copa Cabana nous attend. Le cabinet brésilien d’architecture et de design House In Rio rénove, en 2007, un bâtiment datant des années 50 dans un style minimaliste et chaleureux grâce à des matériaux naturels. Trois chambres, trois salles de bains, un sauna et un séjour de 220m² totalement ouvert, forment un bâtiment exceptionnel sur 16 piliers qui offrent de la hauteur aux pièces de vie. Une vue à couper le souffle sur une des plages les plus célèbres du monde habille l’intérieur de cet appartement. En effet, avec 16m de fenêtres dans le séjour et du sol au plafond, il est reconnu comme un des plus beaux bâtiments de la ville par le marché immobilier de Rio.

lsd-12-report-loft-copacabana-livingroom-2

Ce bâtiment idéalement situé représente l’âge d’or de Rio de Janeiro : les années 50.

Les matériaux naturels sont privilégiés pour adopter un style minimaliste et un look original dans une ambiance loft, vacances et plage. Le ciment ciré pour le sol et les murs plonge l’appartement dans une atmosphère sobre et moderne. La décoration intérieure reste elle aussi dans un style naturel avec du bois brésilien, des feuilles de bananier, du sisal, du jonc de mer et bien d’autres matériaux ; le mobilier est réalisé en grande partie par Jean-Luc Boucharenc. Comme cette chaise longue en lianes séchées et feuilles de bananier tressées, une pièce unique réalisée exclusivement pour ce loft et dans laquelle la relaxation se fait face à la mer. L’absence de cloisons dans le séjour permet une circulation fluide entre les espaces.

La démesure des espaces permet aux habitants de profiter de plusieurs salons : vue sur la plage de Copa Cabana installé sur des poufs originaux ou bien dans de confortables canapés qui aspirent à la convivialité, toutes les ambiances sont présentes. Des panneaux de bois coulissants viennent séparer le séjour du reste de l’appartement, permettant ainsi de moduler les espaces à la convenance des occupants. Le mobilier est réalisé sur mesure pour s’adapter parfaitement aux dimensions extravagantes du loft, « des meubles standards auraient été perdu dans l’espace » ajoute Jean-Luc Boucharenc.

”L’appartement

La partie nuit reste dans la même ambiance que les pièces de vie de l’appartement. Pour passer des vacances détente, l’architecte cultive un style classique, naturel et épuré qui aspire au bien-être. De grandes ouvertures sont présentes pour maintenir un lien fort avec le paysage environnant. Les chambres sont agrémentées de grands miroirs qui exploitent l’espace et la luminosité au maximum ainsi que des plantes vertes pour correspondre au style naturel de l’appartement. L’espace a été pensé en fonction de l’extérieur, qui fait la décoration et l’âme de l’appartement.

Par Charlotte Dron




lsd-mag-lsd9-cover

Découvrez les prochains et anciens numéros d’LSD Magazine en vous inscrivant gratuitement ci-dessous ou en vous connectant :

INSCRIPTION


[pie_register_login]