LSD N°14 : Tom’s Company

lsd14-magazine-avril-2015-lifestyle-design-deco-architecture-interview-designer-tom-company-two-man-experience-tendance

Voici une collection loufoque, originale et remplie de vie. Celle de deux designers allemands : Arno Mueller et Thomas Hoffmann. Une collection de mobiliers et d’objets décoratifs, pleine de couleurs et de joies de vivre qui apporte bonheur et enthousiasme à notre quotidien.

lsd-mag-14-toms-company-arno-tom

Tout a commencé lors d’une catastrophe : le 11 septembre 2001. Cet événement fut marquant pour le monde entier, des milliards de personnes étaient en état de choc. L’artiste Tom Hoffmann, avec ses premiers « drags » qu’il offrait en tant que cadeau à ses proches, voulait réveiller leur optimisme et leur joie de vivre. C’est comme ça que les « Tom’s Drags » sont nés.

lsd-mag-14-toms-company-renard-3

Le lancement a bien-sûr était difficile à quelques moments. Heureusement, cette collection respirant originalité et singularité, embellie toujours notre vie de tous les jours car dès le début, elle a inspiré « fascination » chez beaucoup de personnes.

lsd-mag-14-toms-company-glasses

Mobilier et objets aux multiples couleurs, allant de simples statuettes au fauteuil ou encore à la table basse. Les « Tom’s Drags » fabriqués entièrement à la main, ont pour but d’être uniques et originaux mais surtout de vivifier la vie de chacun.

lsd-mag-14-toms-company-renard-2

Pourquoi ces créations ont-elles des chaussures ? Étrange, non ? Les designers considèrent que la chaussure est un symbole de personnalité, d’individualisme, et c’est ce qu’ils veulent transmettre dans chacune de leurs créations. Ils sont pratiquement humains ces TOM’S DRAGS !

lsd-mag-14-toms-company-encens

Mais pourquoi doit-on les appeler les « Drags » ? Drag a en effet plusieurs significations, en premier temps, cela concerne les hommes portant des vêtements de femmes, les Drag Queens ; des travestis se mettant à l’honneur et fêtant la vie à tue-tête ! Dans le monde automobile, ce sont des petites voitures retapées, qui roulent à une grande vitesse. Mais « to drag » en anglais signifie également « respirer profondément ».

lsd-mag-14-toms-company-renard-1

Pour ainsi dire, les « Drags » symbolisent l’individualisme et l’énergie à l’état pur. C’est une source d’enthousiasme et d’inspiration. TOM’S DRAGS veut rompre le conformisme rigide des règles qui attristent et assombrissent notre quotidien, TOM’S DRAGS veut refléter les points positifs de la vie, c’est de la bonne humeur !

C’est chouette, dingue, c’est abordable et branché !



Par Alexis Noreils




 

lsd13-couverture-cover-mars-march-2015-design-deco-life-style LSD N°12 - Février 2015 lsd-mag-lsd9-cover

Découvrez les prochains et anciens numéros d’LSD Magazine en vous inscrivant gratuitement ci-dessous ou en vous connectant :

INSCRIPTION


[pie_register_login]


Reportage : House P – Allemagne

lsd12-reportage-house-p


[soundy button][soundy title]


« P » comme Philipp. « Philipp » comme « Philipp Architekten »… Et « House P » pour mettre un nom sur cette contemporaine « Glass & White ». La villa est située sur les hauteurs d’une petite montagne d’Allemagne du Sud, à Waldenburg.

La villa surplombe la vallée de Waldenburg. Les grands arbres de la propriété de 800 m² encadrent naturellement ce large panorama. Ils délimitent les contours et freinent les lignes élancées de la villa. Car c’est une villa sans courbe, une villa ultra contemporaine que dessine l’agence Philipp Architekten. Le toit est plat, les murs sont blancs, les lignes se rencontrent…

lsd-12-report-house-p-germany-14

House P n’est pas un cube parfait. L’étage déborde, le rez-de-chaussée creuse, le garage déforme et la terrasse entoure. Les perceptions sont confuses ; intéressantes. Le blanc accompagne le mouvement. Il est la modernité, la fraîcheur, le luxe, le calme. Et il y a l’incroyable transparence. Elle supporte l’intime tout en se préservant. Côté rue, le garage empêche les regards et l’arbre censure la vue.

lsd-12-report-house-p-germany-11

À l’intérieur, tout est lumineux. Tout est privé. Car Philipp Architekten imagine une boite en bois. C’est la cuisine. Dans le prolongement de la table à manger, elle s’impose au cœur du séjour. Ni ouverte, ni fermée, on la traverse ou on la contourne. L’escalier trouve sa naissance dans son profil.

 lsd-12-report-house-p-germany-7

Au-dessus, les quatre chambres d’enfants partagent une salle de bains. Devant, le large couloir transforme sa longueur en espace de jeux et de rangement. Le mobilier intègre autant l’architecture que la décoration. L’idée de la boite en bois réapparaît dans la suite parentale.

De bas en haut, l’orme et le chêne structurent l’aménagement intérieur tout en apportant les effets « déco » et « bien-être » attendus des grandes contemporaines « Glass & White ».

Par Laurène Delion




lsd-mag-lsd9-cover

Découvrez les prochains et anciens numéros d’LSD Magazine en vous inscrivant gratuitement ci-dessous ou en vous connectant :

INSCRIPTION


[pie_register_login]


Reportage : Contempory Home

lsd12-reportage-contempory-home


[soundy button][soundy title]


Un véritable écrin de bois qui nous laisse découvrir une oasis de fraîcheur. Avec cette villa, l’agence Roth Architecture cultivent les rêves et les aspirations.

Sydney, ville portuaire et capitale de la Nouvelle-Galles du Sud en Australie, l’opéra, les plages blanches idylliques, sa baie magnifique et ses falaises spectaculaires… Un décor de carte postale pour tous les voyageurs. C’est sur la rive nord qu’une famille pose ses valises ; dans une villa aussi classique que contemporaine.

Dans le bush australien, une villa confortable et design, à l’architecture à la fois traditionnelle et contemporaine.
lsd-12-report-loft-contempory-home-sydney-livingroom-2
Seule touche de couleur du séjour : le tapis bleu qui le délimite de l’espace repas/cuisine.

La visite démarre par un jardin luxuriant qui protège la maison de la rue. Aux pieds de quelques marches en béton, l’entrée se fait par une grande porte en bois australien. Nous découvrons alors deux espaces. Côté nord, les pièces à vivre nous plonge directement dans une ambiance apaisante, détente et bien-être. Séjour, salle à manger et cuisine trouvent leur place dans un grand espace au style neutre, totalement ouvert sur l’extérieur par de grandes baies vitrées qui laissent entrer la lumière. Les sols en béton ciré et la clarté des pièces créent une énergie unique et augmentent les volumes. Le blanc domine la pièce et le bois vient contraster en apportant chaleur et convivialité. L’espace à vivre est confortable, agréable et cosy, il appelle à la détente et au plaisir d’une vie sereine.

Côté sud, donnant sur le jardin, on trouve une buanderie et un salon TV. De manière plus intime, ce salon invite à des heures de farniente avec un home cinema et des canapés moelleux. Un grand escalier revêtu de bois australien nous conduit à l’étage. Quatre chambre et une salle de bains familiale se répartissent l’espace dont deux suites avec dressing et salles de bains. Les deux chambres côté sud apportent une intimité aux occupants alors que les deux suites au nord s’ouvrent sur un balcon donnant une vue agréable sur la terrasse et la piscine ensoleillée du rez-de-chaussée. Cette villa a été pensée selon les architectes comme une expérience. Une fois toutes les pièces intérieures découvertes, nous arrivons à la terrasse en bois, véritable oasis de la maison. La circulation a été réalisée comme un passage de la vie urbaine à la vie reposante et calme qu’offre la terrasse avec sa grande piscine, idéalement orientée.

lsd-12-report-loft-contempory-home-sydney-kitchen

Côté extérieur, l’architecture classique se voit complétée par des touches plus modernes apportés par un bardage et des menuiseries en bois. Le mélange de matériaux industriels à la nature crée un jeu de textures aux couleurs en accord avec l’environnement. Les briques australiennes restaurent l’architecture traditionnellement locale, avec un petit plus moderne qui la rend unique.

lsd-12-report-loft-contempory-home-sydney-3

Par Charlotte Dron




lsd-mag-lsd9-cover

Découvrez les prochains et anciens numéros d’LSD Magazine en vous inscrivant gratuitement ci-dessous ou en vous connectant :

INSCRIPTION


[pie_register_login]