sommaire

lsd14-magazine-avril-2015-lifestyle-design-deco-architecture-sommaire-summary-news-nouveaux-free


lsd14-magazine-avril-2015-lifestyle-design-deco-architecture-edito-editorial-director-boss-news-nouveaux-free lsd14-magazine-avril-2015-shopping-achat-design-deco-home-house-lifestyle-object-objets-interieur-meuble-ammeublement-centerlsd14-magazine-avril-2015-shopping-achat-high-tech-life-style-design-deco-amazing-apple-samsung-sony-microsoft-lenovo-dell-iphone-ipad-free-nice-good-deal  lsd14-magazine-avril-life-style-design-connect-connected-man-homme-apple-samsung-sony-iphone-ipad-applewatch-googleglass-web-big-data lsd14-magazine-avril-2015-lifestyle-design-deco-architecture-interview-architectes-fluor-agence-tendance lsd14-magazine-avril-2015-chairs-chaises-deco-design-tendance-interieur-maison-home-house-style-shopping-achat-meuble  lsd14-magazine-avril-2015-deco-design-tendance-interieur-report-reportage-cliff-amazing-beautiful-home-maison-swimming-pool-piscine-terrasse-color lsd14-magazine-avril-2015-deco-design-tendance-interieur-report-reportage-undertown-richmond-house-home-maison-amazing-beautiful lsd14-magazine-avril-2015-deco-design-tendance-interieur-report-reportage-house-duk-amazing-beautiful-home-maison-swimming-pool-piscine-terrasse  lsd14-magazine-avril-life-style-design-dossier-objets-cultes lsd14-magazine-avril-2015-lifestyle-design-deco-architecture-interview-designer-tom-company-two-man-experience-tendance lsd14-magazine-avril-2015-shopping-amazing-activity-play-toy-man-adulte-adult-girl-women-friend-free-style-life-sport  lsd14-magazine-avril-2015-lifestyle-design-deco-architecture-report-reportage-house-home-interieur-loft-appartement-lumiere-sur lsd14-magazine-avril-life-style-design-dossier-travel-expatriat-be-world-country lsd14-magazine-avril-2015-deco-design-tendance-interieur-hotel-holiday-report-reportage-vienna-vienne-autriche lsd14-magazine-avril-2015-lifestyle-design-deco-architecture-sport-insolite-amazing-crazy-new-nouveau-experience-tendances lsd14-magazine-avril-life-style-design-dossier-battlefood-agneau-eric-frechon-christophe-marguin-chef lsd14-magazine-avril-2015-crazy-car-amazing-voiture-aero-mobil-fly-jet-furtur-design-move-fast-jump-model-avion lsd14-magazine-avril-2015-lifestyle-design-deco-architecture-playlist-musique-music-new-nouveau-artist-rock-rap-chanteurlsd14-magazine-avril-2015-lifestyle-design-deco-architecture-carnet-adresse-dreictory-amazing-street-phone-number-mail-web




 

lsd13-couverture-cover-mars-march-2015-design-deco-life-style LSD N°12 - Février 2015 lsd-mag-lsd9-cover

Découvrez les prochains et anciens numéros d’LSD Magazine en vous inscrivant gratuitement ci-dessous ou en vous connectant :

INSCRIPTION


[pie_register_login]


Editorial LSD n°14 – Avril 2015

lsd14-magazine-avril-2015-lifestyle-design-deco-architecture-edito-editorial-director-boss-news-nouveaux-free


[soundy button] [soundy title]


edito1_optAmusez-vous!!!

Marre de la routine, “métro, boulot, dodo” ? Vous voulez pimenter votre quotidien ? Vous ne craignez pas le ridicule et vous aimez rire? Alors à votre tour de tester les sports insolites. Plus c’est insensé, plus c’est drôle ! Nager dans la boue, faire un bière pong entre amis, ou encore courir en portant sa compagne, ça existe ! Concours sérieux mais pas trop, les sports insolites se multiplient et font de plus en plus d’émules. Voila un remède à la morosité, et la possibilité, pour une fois, d’être un champion en sport. D’autant que cela peut vous permettre aussi de voyager ! Et oui, un champion de France est un champion du monde en puissance mais attention aux us et coutumes du pays hôtes. Certaines peuvent paraître surprenantes et farfelues. Et bien loin de nos codes. Dans le sujet “Dur dur d’être un expat'”, vous trouverez quelques exemples (indispensables) à prendre en compte avant de partir à l’aventure ! Je vous invite aussi à commenter et proposer les sports insolites auxquels vous participez, les plus drôles seront publiés !!

À vos marques, prêts, postez…!

Maxime Kouyoumdjian-Simonin
Rédacteur en Chef




 

lsd13-couverture-cover-mars-march-2015-design-deco-life-style LSD N°12 - Février 2015 lsd-mag-lsd9-cover

Découvrez les prochains et anciens numéros d’LSD Magazine en vous inscrivant gratuitement ci-dessous ou en vous connectant :

INSCRIPTION


[pie_register_login]


LSD N°14 : Tom’s Company

lsd14-magazine-avril-2015-lifestyle-design-deco-architecture-interview-designer-tom-company-two-man-experience-tendance

Voici une collection loufoque, originale et remplie de vie. Celle de deux designers allemands : Arno Mueller et Thomas Hoffmann. Une collection de mobiliers et d’objets décoratifs, pleine de couleurs et de joies de vivre qui apporte bonheur et enthousiasme à notre quotidien.

lsd-mag-14-toms-company-arno-tom

Tout a commencé lors d’une catastrophe : le 11 septembre 2001. Cet événement fut marquant pour le monde entier, des milliards de personnes étaient en état de choc. L’artiste Tom Hoffmann, avec ses premiers « drags » qu’il offrait en tant que cadeau à ses proches, voulait réveiller leur optimisme et leur joie de vivre. C’est comme ça que les « Tom’s Drags » sont nés.

lsd-mag-14-toms-company-renard-3

Le lancement a bien-sûr était difficile à quelques moments. Heureusement, cette collection respirant originalité et singularité, embellie toujours notre vie de tous les jours car dès le début, elle a inspiré « fascination » chez beaucoup de personnes.

lsd-mag-14-toms-company-glasses

Mobilier et objets aux multiples couleurs, allant de simples statuettes au fauteuil ou encore à la table basse. Les « Tom’s Drags » fabriqués entièrement à la main, ont pour but d’être uniques et originaux mais surtout de vivifier la vie de chacun.

lsd-mag-14-toms-company-renard-2

Pourquoi ces créations ont-elles des chaussures ? Étrange, non ? Les designers considèrent que la chaussure est un symbole de personnalité, d’individualisme, et c’est ce qu’ils veulent transmettre dans chacune de leurs créations. Ils sont pratiquement humains ces TOM’S DRAGS !

lsd-mag-14-toms-company-encens

Mais pourquoi doit-on les appeler les « Drags » ? Drag a en effet plusieurs significations, en premier temps, cela concerne les hommes portant des vêtements de femmes, les Drag Queens ; des travestis se mettant à l’honneur et fêtant la vie à tue-tête ! Dans le monde automobile, ce sont des petites voitures retapées, qui roulent à une grande vitesse. Mais « to drag » en anglais signifie également « respirer profondément ».

lsd-mag-14-toms-company-renard-1

Pour ainsi dire, les « Drags » symbolisent l’individualisme et l’énergie à l’état pur. C’est une source d’enthousiasme et d’inspiration. TOM’S DRAGS veut rompre le conformisme rigide des règles qui attristent et assombrissent notre quotidien, TOM’S DRAGS veut refléter les points positifs de la vie, c’est de la bonne humeur !

C’est chouette, dingue, c’est abordable et branché !



Par Alexis Noreils




 

lsd13-couverture-cover-mars-march-2015-design-deco-life-style LSD N°12 - Février 2015 lsd-mag-lsd9-cover

Découvrez les prochains et anciens numéros d’LSD Magazine en vous inscrivant gratuitement ci-dessous ou en vous connectant :

INSCRIPTION


[pie_register_login]


Sommaire

lsd13-magazine-mars-2015-sommaire


lsd13-magazine-mars-2015-edito lsd13-magazine-mars-2015-shopping-nouveautes-deco-tendances-objets-designlsd13-magazine-mars-2015-shopping-couleurs-deco-tendances-objets-design
lsd13-magazine-mars-2015-shopping-high-tech lsd13-magazine-mars-2015-interview-designer-727-sailbags-2 lsd13-magazine-mars-2015-street-art-rue
lsd13-magazine-mars-2015-maison-reportage-m2-house-2 lsd13-magazine-mars-2015-dossier-deco-papier-peint lsd13-magazine-mars-2015-reportage-arizona-maison
lsd13-magazine-mars-2015-reportage-montagne-chalet lsd13-magazine-mars-2015-loft-reportage lsd13-magazine-mars-2015-interview-architecte-regis-botta
lsd13-magazine-mars-2015-reportage-hotel-saint-barthelemy lsd13-magazine-mars-2015-dossier-deco-trocantes-depots-ventes-pratique lsd13-magazine-mars-2015-dossier-cosplay-costume-fan-geek-nerd
lsd13-magazine-mars-2015-crazy-car-mercer-cobra-retro lsd13-magazine-mars-2015-battle-chef-food-2 lsd13-magazine-mars-2015-playlist

 lsd13-magazine-mars-carnet-adresse


lsd13-couverture-cover-mars-march-2015-design-deco-life-style





 

LSD N°12 - Février 2015 lsd-mag-lsd9-cover

Découvrez les prochains et anciens numéros d’LSD Magazine en vous inscrivant gratuitement ci-dessous ou en vous connectant :

INSCRIPTION


[pie_register_login]


Editorial LSD n°13 – Mars 2015

lsd13-magazine-mars-2015-edito


[soundy button] [soundy title]


edito1_optNaruto,  Akira,  Ichigo  Kurosaki…

Qui n’a jamais rêvé d’incarner son personnage ou son héros préféré ? Ou de revêtir une armure ? C’est une tendance plus qu’affirmée qui a déferlée depuis quelques années et qui ne cesse de faire des émules : les cosplays. LSD vous emmène dans les coulisses des motivations de ces grands enfants passionnés. C’est vrai qu’on peut se poser la question de comprendre pourquoi et d’ou vient l’envie d’incarner, par le costume, le maquillage, la coiffure et l’attitude, son personnage favori. S’agit-il d’un retour en enfance, comme lorsqu’on enfilait le costume de cow-boy, d’Ulysse 31 ou de Mario ? Ou est-ce un refus de grandir et de vouloir rester un enfant dans ces moments de retrouvailles entre manga addict ? Laissons ces projections à Psychologie Magazine ! Nous à la rédaction, on adore. Venez et laissez-vous envahir par cet univers dejanté. Et qui sait, peut-être que cela vous donnera-t-il envie d’enfiler un masque…

Maxime Kouyoumdjian-Simonin
Rédacteur en Chef




LSD N°12 - Février 2015 lsd-mag-lsd9-cover

Découvrez les prochains et anciens numéros d’LSD Magazine en vous inscrivant gratuitement ci-dessous ou en vous connectant :

INSCRIPTION


[pie_register_login]


Street Art : De la Rue à l’artistiquement reconnu

lsd13-magazine-mars-2015-street-art-rue

De la Rue à l’artistiquement reconnu

Du trompe l’œil au new school en passant par le photoréalisme, le Street Art offre une incroyable déclinaison de styles, de couleurs et de techniques. Ce nouveau mouvement est une véritable bouffée d’air frais pour le monde de l’art qui, jusqu’à lors restait dans un certain classicisme, craignant de briser les codes et les conventions.

lsd13-mars-2015-street-art-artistique-rue-sf-road2

lsd13-mars-2015-street-art-artistique-rue-sf-road

La méconnaissance de cet art et sa constante association à la dégradation de lieux publics ont fortement entachés son image. Mais depuis quelques années, cette forme d’expression urbaine connait un regain d’intérêt. Pourquoi se contenter d’une simple feuille alors que la ville entière peut admirer nos chefs d’œuvres sur les surfaces publics ?

Diverses motivations pour ces artistes d’un nouveau genre, des surfaces illimitées, une nouvelle façon de s’exprimer, de régler leurs comptes avec la société ou encore de passer des messages percutants. Faisant donc de cet art une sorte de tribune libre ainsi qu’un moyen de communication très puissant car accessible à tous de par sa visibilité. D’autant que les « street artistes » se nourrissent d’une certaine excitation en raison du caractère « illégale » de cette expression.

lsd13-mars-2015-street-art-artistique-rue-sf

lsd13-mars-2015-street-art-artistique-rue-seattle

lsd13-mars-2015-street-art-artistique-rue-seattle2

Quelques artistes font la fierté de cet art tel que Banksy qui lui, a su choqué et provoquer la société avec ses œuvres reflétant des faits sociaux dénoncés. Celui-ci fait partie des grands au même titre que Picasso, cependant nous ne connaissons pas sa véritable identité…



Les «  Street Artistes » nous offres chaque jours de magnifiques œuvres d’art grandeur nature qui font l’émerveillement des amateurs d’art et des passants. Ces personnes ont un incroyable talent et ne cesseront pas de nous faire plaisir quotidiennement avec leurs chefs d’œuvres. À vous de jouer, et d’ouvrir grands les yeux pour découvrir la ville de mille et une façon.

lsd13-mars-2015-street-art-artistique-rue-chicago

lsd13-mars-2015-street-art-artistique-rue-chicago2


Street Art en visite virtuelle : http://www.insituartfestival.fr/visite.html


Par Cynthia Fauconnier




LSD N°12 - Février 2015 lsd-mag-lsd9-cover

Découvrez les prochains et anciens numéros d’LSD Magazine en vous inscrivant gratuitement ci-dessous ou en vous connectant :

INSCRIPTION


[pie_register_login]


REPORTAGE : Monovolume

 lsd13-magazine-mars-2015-maison-reportage-m2-house-2


[soundy button][soundy title]


 Bolzano, ou Bozen en allemand, est une ville italienne située au nord de la plaine du Pô, à quelques kilomètres de l’Autriche. Bolzano est une ville à vivre été comme hiver, entre paysages verdoyants et paysages enneigés. Un cadre parfait pour une villa blanche…

Cette villa blanche reçoit au pied des montagnes, en périphérie de la ville, deux logements d’habitation saisonnière. De taille réduite, l’étage profite d’une vue dégagée sur la montagne et sur Bolzano. Ce piédestal permet de créer un cocon intime, et blanc. Car le blanc est la couleur dominante de l’architecture et de la décoration. Très rafraîchissant, il supporte la sobriété attendue par les villas de vacances où se sentir bien le temps d’une saison est une composante du bien-être. La piscine est le petit plus, une oasis bleue offerte aux privilégiés installés en rez-de-jardin. Généreusement ouverte sur l’extérieur, et en deux façades, la villa invite la lumière à sublimer la moindre ligne dessinée par l’agence Monovolume.

lsd-13-report-monovolume-bolzano-4

À l’intérieur, la lumière s’accroche à un mobilier minimaliste. Du gris au blanc en passant par le bois, les 190 m² ne manquent d’aucune harmonie. Un design de trois hommes Patrick Pedó, Juri Pobitzer et Konrad Rieper. Cette prétention minimaliste dévoile en réalité une multitude de détails, du tracé de l’escalier aux mélanges des matériaux jusqu’à la perfection des finitions. Le design intérieur est à la hauteur de l’architecture. Car au blanc s’ajoute la transparence et la légèreté. Cette délicate villa invite à se sentir bien.

Une isolation renforcée et de grands stores orientables, profitent à la qualité de vie qu’il fasse grand soleil, qu’il pleuve, qu’il neige ou qu’il vente. Et entre les espaces jours et les espaces nuit, l’éclairage s’adapte pour créer de douces atmosphères. Facile à vivre, la villa dispose également d’un parking souterrain pour les véhicules. Protégeant des bruits, le sous-sol éloigne la villa de la route et du nord. Son toit profite ainsi à dessiner un nouvel espace extérieur pour l’étage. La toiture de l’étage reçoit quant à elle, et sans disgrâce, une installation photovoltaïque pour subvenir aux besoins de la maison et de ses habitants de passage. Beauté architecturale !

lsd-13-report-monovolume-bolzano-5

Par Laurène Delion




LSD N°12 - Février 2015 lsd-mag-lsd9-cover

Découvrez les prochains et anciens numéros d’LSD Magazine en vous inscrivant gratuitement ci-dessous ou en vous connectant :

INSCRIPTION


[pie_register_login]


DOSSIER Papier Paint

lsd13-magazine-mars-2015-dossier-deco-papier-peint

Le papier peint : reflet de l’expression

Modernité ! Telle est la devise de la société. Aussi bien dans la décoration que dans l’art cette question fait débat. La course est lancée, qui aura la plus belle et la plus originale décoration d’intérieur ? Souvent à caractère vieillot et très difficile à poser le papier peint a longtemps souffert d’une mauvaise réputation. Il était de ce fait très peu utilisé. Cependant, depuis quelque temps, celui-ci fait l’unanimité auprès des adeptes de l’aménagement d’intérieur et se révèle donc comme la solution déco pour habiller son intérieur sans passer par les meubles. Le papier peint est devenu en très peu de temps un véritable élément de déco et certains styles commencent à se dessiner tel que le romantisme ou le bucolique à travers des motifs fleuris, animales ou encore naturels. On peut également constater que le papier peint vintage revient au goût du jour avec des motifs colorés et bariolés. Nostalgique, futuriste, abstrait ou trompe l’œil, ce papier peint d’un nouveau genre semble être l’ami idéal pour vos murs. Vous pourrez jouer avec les motifs, les matières, les thèmes et les couleurs pour créer l’ambiance et la décoration qui convient le mieux à votre style dans votre salon, votre chambre à coucher et même dans votre salle de bains. D’autant que les papiers peint d’aujourd’hui ont été spécialement conçu pour vous faciliter la pose (et la vie) : plus besoin de colle, bonjour le magnétique et l’adhésif à poser à même le mur. Plus innovant encore, le papier peint lessivable qui lui, a comme particularité de pouvoir être brossé et frotté avec des produits non agressifs. Donc plus besoin de les changer tout le temps. Osez mélanger formes, motifs et couleurs : le défi est lancé. Faites de votre intérieur le reflet de votre personnalité. La société n’est que changement et le design intérieur son expression.

Par Cynthia Fauconnier


Paris je t'aime
Paris je t'aime Coordonné

Paris je t'aime by Coordonné

Papier peint intissé - dim. : H270 - L 3255 cm - vendu en 7 lés - 464€
Gunnars Stolar
Gunnars Stolar Sandberg

Gunnars Stolar by Sandberg

Panneau décoratif - Papier intissé - Dim. : H 10 m x L 45 cm - 255€ (rouleau)
Nuages de coton
Nuages de coton Bartsch

Nuages de coton by Bartsch [Papier intissé - Vendu au Rouleau Dim. : H10 m x L 52 mm - Raccord 52 cm - 120€ (rouleau) - www.bartsch-paris.com]

Nuages de coton by Bartsch [Papier intissé - Vendu au Rouleau Dim. : H10 m x L 52 mm - Raccord 52 cm - 120€ (rouleau)]
Benjamin
Benjamin Mues Design

Benjamin by Mues Design

papier peint intissé - dim. : L 60 cm - différents coloris - à partir de 58,48€
Riflesso
Riflesso Cole & Son

Riflesso by Cole & Son

papier intissé - dim. : H130 x L140 cm - 189€ (rouleau)
Patchwork
Patchwork Deyrolle

Patchwork by Deyrolle

dim. : H 250 x L90 cm - 203€ (rouleau)]
Capsules
Capsules Mues Design & Maud Vantours

Capsules by Mues Design & Maud Vantours

sculptures sur papier - dim. : L 60 cm - différents coloris - à partir de 74,98€
On the Road
On the Road The mark on the wall

On the Road by Anouk Ricard pour The mark on the wall

papier à colorier - dim.5 m x 53 cm - 39,60€ (rouleau)]
Verona
Verona Rebel Walls

Verona by Rebel Walls

45€/m²
Mind The Gap
Mind The Gap Linwood

Mind The Gap by Linwood

dim. : H 92 x L52 cm - prix : £75 pour 10 mètres
The Wild
The Wild Bien-Fait

The Wild by Bien-Fait

made in France - 78€/m² - Minakani devient Bien-Fait
Teaspoons
Teaspoons Studio Ditte

Teaspoons by Studio Ditte

dim. : H 6m x L 48,5 cm - 135€ (rouleau)

Par Laurène Delion





LSD N°12 - Février 2015 lsd-mag-lsd9-cover

Découvrez les prochains et anciens numéros d’LSD Magazine en vous inscrivant gratuitement ci-dessous ou en vous connectant :

INSCRIPTION


[pie_register_login]


REPORTAGE : Paradise Valley

 lsd13-magazine-mars-2015-reportage-arizona-maison


[soundy button][soundy title]


Direction Paradise Valley en Arizona ! Déjà on rêve… Encore plus, avec cette superbe villa de plus de 430 m² qui embrasse le panorama. Visite guidée d’une oasis dorée entre cactus et carré bleu.

lsd-13-report-rammed-earth-modern-17

À quelques kilomètres de Phoenix, Paradise Valley attire les touristes du monde entier, et les plus jolies maisons de l’ouest américain. C’est dans ce cadre exceptionnel et brut, que se trouve cette incroyable villa imaginée, construite et décorée par Mackos et Kendle Design. Au départ, une idée simple : habiter plus petit, plus facile et plus beaux. Plus petit c’est tout de même 430 m². Et plus facile, c’est vivre avec plus de confort dans de grands espaces, le jour comme la nuit. Véritable privilège, Paradise Valley s’offre en délicieux panorama.

C’est parce qu’elle s’accroche au versant de la colline que la villa profite d’une telle vue. Invité dans la villa, ce décor unique rencontre l’art et le mobilier sophistiqué des pièces de vie. Le volume est presque entièrement vitré. Aux abords, la grande terrasse couverte et la piscine au rectangle parfait, viennent étendre la cuisine, le salon et la salle à manger sur l’extérieur. Dans le prolongement, la façade distribue les pièces de nuit : les chambres et les salles de bains.

lsd-13-report-rammed-earth-modern-18

Les ouvertures cadrent à merveille le paysage alentour. Et pour créer une ambiance chaleureuse, le bois habille les sols ou les plafonds en créant une discrète harmonie. Tout en douceur, les matériaux et le mobilier se joignent à la décoration. Les grandes toiles qui couvrent les murs en format XXL sont autant de touches colorées. Elles accompagnent les moments de détente et des repas, et guident la famille de pièce en pièce.

Car l’architecture intérieure raconte un mouvement, une promenade. L’œil se surprend à chercher le spectacle de la Valley Paradise. De bas en haut, de gauche à droit, c’est un amusement ; un ravissement architectural. À la nuit tombée, les flammes s’agitent en dansant langoureusement au creux de la cheminée, et derrière les reflets bleutés de la piscine, la villa s’illumine et s’offre à son tour à la vallée.

lsd-13-report-rammed-earth-modern-15

Par Laurène Delion




LSD N°12 - Février 2015 lsd-mag-lsd9-cover

Découvrez les prochains et anciens numéros d’LSD Magazine en vous inscrivant gratuitement ci-dessous ou en vous connectant :

INSCRIPTION


[pie_register_login]


Interview architecte : Régis Botta

 lsd13-magazine-mars-2015-interview-architecte-regis-botta

Régis Botta, de l’élégance en toutes circonstances

De l’architecture au design, les créations de Régis Botta affichent leur raffinement.

Qu’il s’agisse du rutilant flagship de Mauboussin, de l’appartement W marqué du sceau de la naturalité, ou de la « chambre avec vue », concept de chambre d’hôtel primé lors du dernier salon Equip’Hôtel en partenariat avec le Designer Day’s, les œuvres de l’architecte DPLG se distinguent par leur harmonie et leur cachet. À la tête de sa propre agence « Régis Botta Architectures » depuis 2011, ce diplômé de l’École d’Architecture de Paris Belleville accumule les beaux projets. C’est ainsi qu’en 2015 il signera l’extension d’une maison individuelle atypique, la rénovation d’un restaurant parisien Etoilé, la conception d’une collection de meubles en verre en collaboration avec un maître verrier …

D’où venez-vous, Régis Botta ?
Je suis originaire de Toulouse, j’y ai grandi et fait une partie de mes études, notamment mes premières années d’études d’architecture.

Me reste du sud une pointe d’accent … et ma famille que je ne vois malheureusement pas assez souvent.

Qu’est-ce qui vous a séduit dans l’architecture au point vouloir en faire votre métier ? Concevoir et voir se réaliser ce que l’on a imaginé …

Qu’est-ce qui vous séduit désormais dans votre profession ?
Concevoir et voir se réaliser ce que l’on a imaginé … (rires)

lsd-13-interview-architecte-regis-botta-9
Equip’Hotel

Êtes-vous, aujourd’hui, plus attiré par l’architecture d’intérieur ?
J’ai conduit, au cours de mes expériences professionnelles, la réalisation de divers types de construction (immeubles de bureaux, magasins, maisons individuelles…).

Aujourd’hui des projets de bâtiments sont en cours de réalisation, mais je ne dissocie pas l’architecture de l’architecture d’intérieur. J’aime penser que lorsque je conçois des espaces je crée des architectures intérieures.

lsd-13-interview-architecte-regis-botta-5
Flagship Mauboussin

Quels sont vos matériaux préférés ?
Le staff que j’utilise pour les plafonds. J’aime mettre en œuvre, de manière contemporaine, des techniques traditionnelles.

J’ai également tendance à penser que les composites permettent de mettre en valeur les matériaux naturels que je privilégie.

Mais, par-dessus tout, j’aime la lumière. J’aime la penser comme une matière que l’on peut sculpter. Elle met en scène les volumes et les espaces… elle est l’âme des projets.

Dans le flagship Mauboussin, comme dans l’appartement W, on trouve des plafonds qui répondent aux sols des miroirs créant des effets de perspectives et des échappées visuelles, des teintes proches de la nature. Un peu comme une signature ? Le contexte des projets est essentiel dans ma conception, mais il y a également une forte part d’intuition. Je n’ai pas assez de recul sur mon travail, mais il y a certainement un fil conducteur qui lie mes projets, je ne m’impose pourtant aucun vocabulaire. Je tente simplement de répondre au mieux aux projets qui me sont confiés, avec sincérité et humilité.

Contrairement à l’unité de teinte qui caractérise l’appartement W et Mauboussin, dans « la chambre avec vue », vous avez joué sur les couleurs pour délimiter les espaces. Avez-vous dû vous « forcer » ? Quelle importance la couleur tient-elle dans vos projets ?
Je préfère le ton à la couleur. Le ton est pérenne. Pour moi, la monochromie n’est pas synonyme de monotonie. Au contraire, elle devient très riche et subtile lorsque la tonalité est juste. Elle crée une atmosphère à la manière d’un parfum. Comme dans mon agence, un vieil et grand appartement avec parquet, moulures d’origine…dans lequel j’ai imposé une monochromie absolue…

lsd-13-interview-architecte-regis-botta

Êtes-vous intéressé par les technologies ayant trait à l’automatisation de l’habitat, aux économies d’énergie ? Les nouvelles technologies sont essentielles, et je m’attache à ce que mes projets soient, autant que possible, l’occasion d’utiliser des procédés nouveaux.

En revanche, je veille à ce que l’aspect technique des projets s’efface le plus possible.

Concevoir des objets, du mobilier est-il un passage incontournable pour un architecte, ou cela répond-il à une logique d’aménagement du lieu que l’on crée ? Pour ma part, les domaines de création ne se cloisonnent pas. Le design fait partie intégrante de mon travail.

Si l’on vous proposait de créer un univers à votre image, sans aucune limite, à quoi ressemblerait-il ? Il n’y aurait pas de murs.

Avez-vous une œuvre architecturale qui vous fascine et que vous auriez aimé réaliser ? L’architecture de l’air d’Yves Klein.

Quels sont vos centres d’intérêts hors domaine professionnel ? J’ai le sentiment que tout est en lien avec mon métier.

Utilisez-vous le net ? La dictature du mail ne nous a-t-elle pas tous asservis ?

Êtes-vous musique ? Oui beaucoup, j’écoute du meilleur au pire … Au grand dam parfois de mes collaborateurs. (rires)

Que lisez-vous ? J’amasse les livres d’art …

Gourmand ? Autant gourmand que gourmet … Autant sucré que salé… Mon drame!

Amateur de vins ? Vins sans oublier le Champagne !

Vos dernières vacances ? Les prochaines ?

Les dernières à Paris. Les prochaines ? …Je décide toujours au dernier moment.

Êtes-vous curieux du monde et de ce qu’il s’y passe ? J’aimerai parfois ne pas l’être…

Par Mireille Mazurier




LSD N°12 - Février 2015 lsd-mag-lsd9-cover

Découvrez les prochains et anciens numéros d’LSD Magazine en vous inscrivant gratuitement ci-dessous ou en vous connectant :

INSCRIPTION


[pie_register_login]


Reportage : House P – Allemagne

lsd12-reportage-house-p


[soundy button][soundy title]


« P » comme Philipp. « Philipp » comme « Philipp Architekten »… Et « House P » pour mettre un nom sur cette contemporaine « Glass & White ». La villa est située sur les hauteurs d’une petite montagne d’Allemagne du Sud, à Waldenburg.

La villa surplombe la vallée de Waldenburg. Les grands arbres de la propriété de 800 m² encadrent naturellement ce large panorama. Ils délimitent les contours et freinent les lignes élancées de la villa. Car c’est une villa sans courbe, une villa ultra contemporaine que dessine l’agence Philipp Architekten. Le toit est plat, les murs sont blancs, les lignes se rencontrent…

lsd-12-report-house-p-germany-14

House P n’est pas un cube parfait. L’étage déborde, le rez-de-chaussée creuse, le garage déforme et la terrasse entoure. Les perceptions sont confuses ; intéressantes. Le blanc accompagne le mouvement. Il est la modernité, la fraîcheur, le luxe, le calme. Et il y a l’incroyable transparence. Elle supporte l’intime tout en se préservant. Côté rue, le garage empêche les regards et l’arbre censure la vue.

lsd-12-report-house-p-germany-11

À l’intérieur, tout est lumineux. Tout est privé. Car Philipp Architekten imagine une boite en bois. C’est la cuisine. Dans le prolongement de la table à manger, elle s’impose au cœur du séjour. Ni ouverte, ni fermée, on la traverse ou on la contourne. L’escalier trouve sa naissance dans son profil.

 lsd-12-report-house-p-germany-7

Au-dessus, les quatre chambres d’enfants partagent une salle de bains. Devant, le large couloir transforme sa longueur en espace de jeux et de rangement. Le mobilier intègre autant l’architecture que la décoration. L’idée de la boite en bois réapparaît dans la suite parentale.

De bas en haut, l’orme et le chêne structurent l’aménagement intérieur tout en apportant les effets « déco » et « bien-être » attendus des grandes contemporaines « Glass & White ».

Par Laurène Delion




lsd-mag-lsd9-cover

Découvrez les prochains et anciens numéros d’LSD Magazine en vous inscrivant gratuitement ci-dessous ou en vous connectant :

INSCRIPTION


[pie_register_login]


Reportage : Contempory Home

lsd12-reportage-contempory-home


[soundy button][soundy title]


Un véritable écrin de bois qui nous laisse découvrir une oasis de fraîcheur. Avec cette villa, l’agence Roth Architecture cultivent les rêves et les aspirations.

Sydney, ville portuaire et capitale de la Nouvelle-Galles du Sud en Australie, l’opéra, les plages blanches idylliques, sa baie magnifique et ses falaises spectaculaires… Un décor de carte postale pour tous les voyageurs. C’est sur la rive nord qu’une famille pose ses valises ; dans une villa aussi classique que contemporaine.

Dans le bush australien, une villa confortable et design, à l’architecture à la fois traditionnelle et contemporaine.
lsd-12-report-loft-contempory-home-sydney-livingroom-2
Seule touche de couleur du séjour : le tapis bleu qui le délimite de l’espace repas/cuisine.

La visite démarre par un jardin luxuriant qui protège la maison de la rue. Aux pieds de quelques marches en béton, l’entrée se fait par une grande porte en bois australien. Nous découvrons alors deux espaces. Côté nord, les pièces à vivre nous plonge directement dans une ambiance apaisante, détente et bien-être. Séjour, salle à manger et cuisine trouvent leur place dans un grand espace au style neutre, totalement ouvert sur l’extérieur par de grandes baies vitrées qui laissent entrer la lumière. Les sols en béton ciré et la clarté des pièces créent une énergie unique et augmentent les volumes. Le blanc domine la pièce et le bois vient contraster en apportant chaleur et convivialité. L’espace à vivre est confortable, agréable et cosy, il appelle à la détente et au plaisir d’une vie sereine.

Côté sud, donnant sur le jardin, on trouve une buanderie et un salon TV. De manière plus intime, ce salon invite à des heures de farniente avec un home cinema et des canapés moelleux. Un grand escalier revêtu de bois australien nous conduit à l’étage. Quatre chambre et une salle de bains familiale se répartissent l’espace dont deux suites avec dressing et salles de bains. Les deux chambres côté sud apportent une intimité aux occupants alors que les deux suites au nord s’ouvrent sur un balcon donnant une vue agréable sur la terrasse et la piscine ensoleillée du rez-de-chaussée. Cette villa a été pensée selon les architectes comme une expérience. Une fois toutes les pièces intérieures découvertes, nous arrivons à la terrasse en bois, véritable oasis de la maison. La circulation a été réalisée comme un passage de la vie urbaine à la vie reposante et calme qu’offre la terrasse avec sa grande piscine, idéalement orientée.

lsd-12-report-loft-contempory-home-sydney-kitchen

Côté extérieur, l’architecture classique se voit complétée par des touches plus modernes apportés par un bardage et des menuiseries en bois. Le mélange de matériaux industriels à la nature crée un jeu de textures aux couleurs en accord avec l’environnement. Les briques australiennes restaurent l’architecture traditionnellement locale, avec un petit plus moderne qui la rend unique.

lsd-12-report-loft-contempory-home-sydney-3

Par Charlotte Dron




lsd-mag-lsd9-cover

Découvrez les prochains et anciens numéros d’LSD Magazine en vous inscrivant gratuitement ci-dessous ou en vous connectant :

INSCRIPTION


[pie_register_login]