Le Mirazur

14 août 2019

Restaurant le Mirazur

L’architecte Caroline Lory a revisité la décoration du restaurant mythique de la Côte d’Azur, le Mirazur, récompensé en 2019 d’un troisième macaron au guide Michelin. Découverte de ce projet.

Véritable légende de la Riviera, situé à Menton, au pied des montagnes, le Mirazur est non seulement prisé pour l’excellence de sa table mais aussi pour sa célèbre bâtisse des années 1930, avec vue imprenable sur la Méditerranée. Les gérants, Mauro et Julia Colagreco ont fait de ce restaurant, récemment auréolé d’une troisième étoile au guide Michelin, l’un des meilleurs du monde.

© nicolaslobbestael

Relooké, dans les années 80, dans une ambiance acier, verre et architecture navale, le site offre un décor idyllique qui se décline sur trois niveaux.

L’une des principales difficultés de ce défi était de repenser l’esprit du restaurant tout en préservant l’architecture originelle ainsi que le mobilier déjà existant. ” Tout l’enjeu du projet était de s’inscrire dans un volume anguleux et bruyant et de réussir à créer un lieu convivial, confortable et doux “, précise Caroline Lory

L'architecte Caroline Lory
© nicolaslobbestael

L’architecte a également dû prendre en compte les envies du chef concernant les matériaux utilisés : matériaux bruts, formes sobres et originalité dans les matières. L’architecte opte alors pour la création d’une cloison stylisée de forme ovoïdale qui accueille l’office où s’opère la valse du service :” L’office est un peu aujourd’hui le centre névralgique du restaurant gastronomique. Il représente le foyer“. 

Autre problématique majeure du restaurant : la lumière. Les tables sont orientées face à de grandes baies vitrées avec vue sur la mer. Mais le soir, sans clarté, le lieu perd tout son intérêt. ” Il a donc fallu faire un gros travail sur l’éclairage pour faire vivre le lieu quand tombe la nuit “, poursuit l’architecte.

Le Mirazur salle de restauration le soir
© nicolaslobbestael

Le sol du Mirazur a lui aussi été repensé. Caroline Lory a utilisé un mélange de travertin et de parquet en chêne brut avec de grandes largeurs de lames, pour donner une fonctionnalité à chaque espace. L’architecte a également abaissé le plafond en vue de réduire la sonorisation de la salle. Elle a ensuite disposé en voilage en lin devant les poteaux afin de donner une ambiance cosy. Quant aux portes coulissantes en olivier massif, elles viennent apporter une touche d’élégance au lieu.

Enfin, à l’entrée du restaurant, la poignée de porte, en forme de citron, se marie très bien au « M » du Mirazur. Deux emblèmes de la ville de Menton qui apportent la touche finale au restaurant ! 

Le Mirazur poignée de porte
© nicolaslobbestael

Un lieu emblématique de la Côte d’Azur à découvrir pour sa gastronomie inventive et son cadre moderne et épuré avec vue sur la Méditerranée !

Texte : Chloé Tombu

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.