lsd-mag-casa-son-vida-mallorca-spain-sebastian-knorr-tec-architecture-design-marcel-wanders-ovni-house-5

Majorque a longtemps été une destination pour touristes en quête de soleil, de sable et de fêtes. Mais depuis 2009, le paysage a changé, notamment à Son Vida. À 15 minutes de Palma, l’île compte désormais sur son sol une villa des plus luxueuses, spacieuses, modernes et design à la fois.

Réinventer le luxe et dépoussiérer l’image de la villa majorquine est l’objectif de la compagnie Cosmopolitan. La méthode est simple: prenez une maison des années 60 et transformez-la en quelque chose d’extraordinaire. Pour une surface de 790m², cette réalisation est la première née d’un projet de 6 pavillons très haut de gamme. En contraste direct avec les logements alentours, la Casa Son Vida 1 dépasse toutes les contraintes de son site et impose sa propre définition de l’architecture.

Conçue par Sebastian Knorr de Tec Architecture et aménagée par le designer Marcel Wanders, la villa puise tantôt dans le style baroque tantôt dans l’esthétisme ultra futuriste. Ici, l’identité architecturale coexiste avec ce qui pourrait être un engin spatial venu se poser sur l’île. «La plupart des propriétés ici sont typiquement méditerranéennes. Nous avons voulu offrir une alternative plus audacieuse et évocatrice», souligne le président de Cosmopolitan, Michael Rimbeck. Pour faire simple, la villa représente un défi structurel où les courbes sont venues bousculer les codes conventionnels de la construction. Bien qu’imposante, la villa garde un côté zen et léger avec de nombreuses ouvertures qui laissent généreusement entrer la lumière naturelle. Les formes rondes et carrées découpent ensuite les volumes.

lsd-mag-casa-son-vida-mallorca-spain-sebastian-knorr-tec-architecture-design-marcel-wanders-ovni-house-3

Comme technique et confort vont de paire, le développement durable n’a pas été oublié. La ventilation de la maison est naturelle, des citernes récupèrent la pluie ainsi que les eaux usées pour l’irrigation, enfin le chauffage et la climatisation sont assurés par l’énergie géothermique. Pour Sebastian Knorr, «la Casa Son Vida met à jour la notion de luxe à travers une expression avant-gardiste de l’architecture et de la technologie. Ce projet pousse l’enveloppe dans toutes les directions et dans tous les sens ce qui lui donne un sens inouï de l’espace».

À l’extérieur toujours, une piscine curviligne et ses chaises longues incorporées dans l’eau occupent le centre de la terrasse. Cette dernière est reliée à la maison par un escalier aux allures de dorsale et, sous forme de dégradé, la mosaïque bleue du bassin s’éclaircit pour laisser place au blanc des murs de la maison. L’endroit ne manque donc pas d’espace : on y respire !

Dedans comme dehors, les lignes sont douces, agréables et rien ne semble manquer. Malgré ce cadre impeccable, les avis divergent et l’aménagement donne à la villa un petit côté “showroom”. Bref, le décalage entre cette maison du futur et le paysage qui l’entoure surprend autant qu’il séduit.

Texte : Pierrick Aubert – Photo : Marcel Wanders (intérieur) Gaëlle Le Boulicault (intérieur et extérieur)

Leave a Reply