lsd-mag-report-carrara-house-purete-minerale-buenos-aires-argentina-12

Loin du fourmillement incessant de la cosmopolite Buenos Aires, la ville de Pilar en Argentine invite davantage au dépaysement et à la détente.

Entourée de maisons d’un style plutôt classique, la Carrara House attire les regards. Son élégance, sa pureté et son modernisme marquent la différence. Côté rue, on pourrait croire qu’il s’agit d’une résidence sans fenêtre, un brin austère. Pourtant, il n’en est rien !

lsd-mag-report-carrara-house-purete-minerale-buenos-aires-argentina-11

Côté jardin, la maison est totalement ouverte sur la piscine. Suivant l’angle droit du salon, cette dernière d’un bleu impressionnant rappelle l’invitation au bien-être. Entièrement conçue par l’architecte Andres Remy, la Carrara House s’inscrit dans la continuité de son expression architecturale. Sensible et soucieux de respecter l’environnement, Andres Remy place impérativement la nature au centre de ses réflexions.

Implantée sur un terrain irrégulier, l’architecte a pourtant réussi à sortir de terre une maison de 660 m² savamment orientée pour capturer les plus belles lumières et les plus belles vues que son environnement lui offre. La construction d’un mur en pierres passant sous le second étage, contraste avec le blanc immaculé de la façade. Ce mur, aux allures rustiques, marque la zone d’entrée de la maison et permet de conserver l’entière intimité du jardin et de ses propriétaires.

lsd-mag-report-carrara-house-purete-minerale-buenos-aires-argentina-8

Au rez-de-chaussée, les pièces à vivre font fortes impressions. L’architecture intérieure est dominée, au sol, par un marbre de Carrare blanc très lumineux qui côtoie directement le fameux mur en pierres, laissé apparent dans le salon. Ce mur est finalement le parfait trait d’union entre l’intérieur et l’extérieur. Les propriétaires ont fait le choix d’un mobilier minimaliste. La couleur est subtilement apportée par des objets décoratifs et le petit mobilier. Malgré tout, le blanc du marbre et le bleu turquoise de la piscine demeure les deux couleurs dominantes. Omniprésente, l’eau l’est aussi au cœur de la maison. Face à l’imposant escalier de marbre menant aux chambres, une cascade semble nous accueillir. Descendant de l’étage supérieur, l’eau s’écoule le long d’une large paroi en verre et s’abandonne dans un bassin intérieur. La musicalité de l’eau nous rappelle que la Carrara House est avant tout une maison où il fait bon vivre. Cette maison est en parfaite communion avec les éléments naturels. Comme le mur en pierres, ce miroir d’eau symbolise finalement, la permission de la nature de pénétrer dans la maison, et inversement.

Une nouvelle fois, la griffe d’Andres Remy, créative et audacieuse, s’illustre magnifiquement dans ce projet tout en restant unique.

Photos : Alejandro Peral

Leave a Reply