De l’Usine au Loft

9 février 2017

Difficile d’imaginer ce qu’étaient les lieux avant. Entièrement réaménagé, une partie du site ouvrier de Thyez en Haute-Savoie a été complètement transformé et l’usine de décolletage, jadis présente, a bel et bien disparu.

dumdum-LOFT-007

Désormais habités, les murs renferment un somptueux logement de 340m². Réalisé par l’agence dumdum design, ce loft siège au beau milieu de la vallée alpine de l’Arve, là où la tendance est plus aux chalets qu’à la réhabilitation industrielle. Mais… C’est ce qui fait tout le charme de cette création ! L’objectif premier était de ne pas dénaturer les lieux en préservant des vestiges du passé. « En conservant son identité, sans modifier les ouvertures existantes nous avons pu éviter des démarches administratives longues et incertaines », déclare dumdum design. La structure et la toiture du bâtiment étant en bon état, ces éléments ont servi de base de travail. L’espace et l’objet sont ici considérés comme un tout et les modifications apportées à l’existant sont des projections de l’architecte et le fruit de l’inventivité du designer. Pour ne pas créer de décalage avec le style local, l’agence a choisi de jouer avec les matériaux régionaux.

Ce parti pris en faveur de l’environnement montagnard de la vallée a également permis de réduire les coûts tout en inscrivant le lieu dans son territoire. En effet, des matériaux locaux tels que le mélèze, l’ardoise ou encore le granit noir sont présents. Le propriétaire voulait exploiter pleinement toute la surface. « Se promener chez lui, sans se sentir contraint, pouvoir se poser dans différents espaces et profiter de perspectives » précise l’architecte d’intérieur. Avec les chambres à l’est et les espaces de vie orientés sud-ouest, les pièces sont agencées de manière à suivre la course du soleil tout au long de la journée. L’idée de promenade a dominé le projet et finalement, le logement suit parfaitement cette mise en scène.

Du lounge à la cuisine, des chambres aux salles d’eau, la lumière s’invite dans l’habitat où les circulations sont amples et dégagées. Côté déco, le gris du sol contraste avec les murs blanc tandis que le bois et quelques touches colorées viennent casser le rythme binaire noir-blanc. Les créateurs reconnaissent avoir pris beaucoup de plaisir à réaliser ce loft.

e la terrasse à l’intérieur dulogement, la gestion de la lumière et l’aménagement font preuve de standing. Sans jamais faire tache dans un paysage montagnard, la réhabilitation est ici une solution efficace pour dynamiser la région et oublier la triste figure des ateliers abandonnés.

 

Texte : Serum Presse – Photographies : Stéphane Lariven

Leave a Reply