Piscine d’art

25 juillet 2018

Dans cet appartement de Sao Paulo, Fernanda Marques a réalisé une décoration intérieure minimaliste pour ne pas faire d’ombre aux œuvres d’art de son client. Et pour y laisser une empreinte architecturale forte, la piscine est devenue elle aussi une création unique et exceptionnelle.

L’histoire de cet appartement est intimement liée à la passion de son propriétaire pour les œuvres d’art et à son désir d’intégrer une piscine dans son appartement.

L’architecte brésilienne Fernanda Marques explique que le propriétaire travaille dans le milieu de la finance, et qu’il détient une grande collection d’œuvres artistiques comme celles d’Ernesto Neto, d’Edgard de Souza, de Manoel Rio Branco etc. « Les œuvres abordent directement la question d’espace, d’où l’importance de leur positionnement dans le projet».

artRéparti sur deux étages, cet appartement est d’une superficie de 477 m2. Et si vous vous demandez quelle est son organisation, sachez que le salon, la salle à manger, ainsi que la cuisine sont au niveau inférieur. À l’étage, on trouvera une salle de fitness, les chambres des invités, un bureau et l’incontournable accès à la piscine. Les étages entre la chambre principale et le salon, de même que la piscine vitrée sont reliés par une mezzanine.

« Je ne voulais pas que les meubles submergent les œuvres d’art.»

L’objectif principal était que les œuvres d’art du propriétaire soient insérées « harmonieusement et avec fluidité» dans le projet. Pour Fernanda Marques, le minimalisme était un choix évident : « Je ne voulais pas que les meubles submergent les œuvres d’art, mais plutôt qu’ils servent de support et de contrepoint à eux».art

«Au fond, l’eau de la piscine, comme cristallisée, règne en absolu.»

L’éclairage a également été pris en compte pour « améliorer la collection». Une galerie d’art a été créée au rez-de-chaussée, avec un rail d’éclairage pour la mettre en valeur. Cela permet de proposer de multiples emplacements. La piscine joue, elle aussi, un rôle primordial dans la décoration intérieure : «Au fond, l’eau de la piscine, comme cristallisée, règne en absolu».

D’après l’architecte, la construction de la piscine a été compliquée. Du verre importé ainsi que de la main d’œuvre spécialisée étaient nécessaires pour obtenir un résultat très épais. Fernanda Marques conclut : «dans une certaine mesure, je pense avoir fini par doter la maison d’une autre œuvre d’art».

 

Texte : MB

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.