Design, humour, subtilité…

Poétiques et légères, les créations de Julie Gaillard donnent le sourire. Son design : détourner les objets, créer du sens et questionner les usages au profit de l’humour. Retour sur l’interview de Julie à l’occasion de la sortie de sa collection 2015 : Latitude.


 

« Les objets humoristiques n’ont pas comme seul but de faire sourire. »

Vous avez commencé en tant que conceptrice-rédactrice dans une agence de communication, quel a été votre parcours ?

La conception est le fil rouge de mon parcours. Inventer, trouver de nouvelles idées, de nouveaux langages… Ma maîtrise de lettres à la Sorbonne, mon passage dans la pub, puis l‘école Boulle en architecture intérieure m’ont amené naturellement à trouver une expression plus libre dans l’espace : architecture intérieure, scénographies et le design au sens large.

À partir de quel moment avez-vous voulu faire du design votre métier ?

L’envie de créer des objets est présente depuis plusieurs années. Les premiers dessins étaient sous mon nez, mais il m’a fallu du temps pour m’autoriser à les concrétiser. Après, tout est allé très vite. Les choses se sont imposées et déroulées d’elles mêmes. Il me semble que lorsqu’elles sont justes, c’est comme ça que ça se passe.

Et comment exploitez-vous votre double compétence communication / design ?

Concernant ma double compétence, elle m’aide tous les jours, pour écrire, faire ma propre communication, mes catalogues, les dossiers de presse, la direction artistique des photos, et planter l’univers de la marque… J’aime l’image et aller vraiment au bout d’un produit pour raconter son histoire.

De quelle manière avez-vous été repérée par Cocotte Design ? C’est le début d’une aventure ?

C’est une amie artiste qui leur a parlé de moi. Elles étaient en train d’organiser une exposition dans le marais pour les DESIGNERS DAYS et rencontraient des filles qui font des "choses". L’aventure a effectivement commencé

comme ça… À ce moment là, j’avais déjà produit mes premiers objets. Et puis les premiers articles de presse sont sortis. C’est après que j’ai fait mes deux premiers NOW DESIGN à Maison & Objet où j’ai présenté une quinzaine de créations et deux nouvelles collections. Finalement, je me suis jetée dans la cour des grands.

Y’a-t-il eu d’autres rencontres déterminantes dans votre carrière ?

Comme je ne connaissais pas vraiment le milieu du design, j’ai rencontré plusieurs designers et maisons d’édition (Matali Crasset, Eno, La tête au cube, PA design, Atypyc, Reine mère, etc.) qui m’ont encouragée et conseillée. Je me suis vite dit que si je voulais faire des

choses, il fallait que je me lance en m’auto-éditant. Chaque rencontre, sans oublier celles avec mes fabricants, a apporté et apporte une pierre à l’édifice.

Depuis juillet 2012, vous avez créé votre propre ligne d’objets sous la marque Julie Gaillard Design, que ressentez-vous lorsque vous présentez vos créations ?

C’est toujours très excitant de s’exposer au regard des professionnels et des particuliers, même et surtout si le trac est là. La première fois, en voyant les sourires sur le visage des gens et les regards intrigués, je me suis dit que j’étais au bon endroit et que je faisais ce que je devais faire.

Et comment trouvez-vous votre inspiration ?

C’est toujours un peu un mystère. Je ne planche pas consciemment sur un sujet en me disant qu’il faut que j’invente quelque chose de différent. Les idées "tombent du ciel", si on peut dire. Après je travaille pour essayer d’améliorer la fonction d’une création. Mon cœur palpite quand je trouve une idée et que tout est réuni : le sens, la fonction et la forme. Je prends du plaisir à me dire que cela peut provoquer la même chose chez autrui. Pour Latitude, c’est d’abord la liberté d’agir, de pouvoir créer des vides et des pleins, qui a donné naissance à la création de la collection.

Quel message essayez-vous de faire passer au travers de vos créations?

Quand j’imagine des objets, je pense à des scènes de vie. J’imagine un monde plus libre et plus joyeux, je cherche à gommer la routine du quotidien et les tensions. L’objet décalé est une façon d’inviter l’humour chez soi, pour soi et dans son utilisation par rapport à l’autre. Quand je suis en présence d’un objet qui crée une émotion, je suis sûre d’être dans le présent et je deviens consciente des gestes que je fais.

Votre célèbre dindon magnétique est l’un de vos objets décalés, quel est son histoire ? Et votre miroir-cœur, n’est-il pas une excellente manière de nous prouver que les objets sont vivants ?

Ce sont deux objets très différents. Le dindon est un trompe l’œil animalier, fonctionnel. Le miroir-cœur, appelé "You Are Beautilf" est un de mes objets les plus personnels. L’idée : ne pas oublier à quel point nous sommes beaux à travers le propre reflet de notre cœur. Mais oui, bien sûr que les objets sont vivants, ils nous accompagnent et évoluent avec nous !

Vous dites qu’il ne faut pas se prendre trop au sérieux, êtes-vous aussi "décalée" que vos créations ?

Les chiens ne font pas...

"Décalée" et engagée "made in France", comment traduisez-vous cet engagement dans votre travail ?

Quand on décide de créer des objets en bois et en porcelaine, on se pose en effet une question : quelle créatrice ai-je envie d’être ? Pour ma part, le minimum est de limiter la pollution des transports et de choisir des matériaux nobles et eco-responsables. Travailler avec des artisans français est une chance et une démarche plus satisfaisante.

Finalement, derrière la créatrice que vous-êtes, quelle femme s’y cache ?

La femme derrière tout ça ? Une guerrière qui fait tout pour aimer sa vie !

  • Texte
  • Adresse
Laurène Delion

LSD N° 16 - Octobre 2015

Au Sommaire du Numéro 15 d’LSD Magazine – Septembre 2015 : En lire plus

Éditorial par Maxime Kouyoumdjian

L’automne est la saison du ... En lire plus

#shopping high-tech

Reste branché ! ... En lire plus

#shopping chambre des petits

Belle & design est aussi ... En lire plus

Matelas à mémoire de forme

En quoi ils peuvent vous aider à mieux dormir ? En lire plus

#shopping salle de bains

Choisissez votre future salle de ... En lire plus

Une créatrice de charme

Design, humour, subtilité… En lire plus

Le salon

C'est LA pièce open mind ... En lire plus

Do It Yourself : Commode

A vos marques, bricolez ! En lire plus

#shopping coussins

Rhabille ton canapé !! En lire plus

Vue plongeante

Adossée la montagne et vue sur mer.. En lire plus

La Thaï Touch

Ils ont encore frappé ! En lire plus

Spécialité chinoise

Ronde comme une... En lire plus

Design indus

Du garage au loft En lire plus

Optimisation de l’espace

De la place !!! Parce ... En lire plus

Do It Yourself : Skate Board

Du skate dans ma déco En lire plus

Mikael Krafft

Le nouvel Herreshoff En lire plus

Le Paradis sur terre

Dernier appel pour les Maldives ! En lire plus

Trick or Treat

Chucky, les griffes de la nuit… Halloween ! En lire plus

#DRINK – Halloween

C'est pas sorcier... En lire plus

Oktoberfest

Quelqu'un a soif ? En lire plus

Crazy Car

Vendredi, super cagnotte! En lire plus

Playlist Octobre 2015 N°16

La playlist du moment! En lire plus


Leave a Reply