La pièce open mind par excellence.

Le salon est une pièce extraordinaire ! Vous souhaitez recevoir des amis ? Direction le salon ! Regarder la télé ? Le salon ! Lire dans un univers cosy ? Encore le salon ! On peut aussi y travailler, y manger, y dormir, en faire une salle de jeu pour les enfants… Bref, le salon, c’est bien le cœur du foyer, un lieu à la fois intime et ouvert sur les autres.

Historiquement, le salon est né de l’embourgeoisement. Auparavant, cette pièce n’était, ni plus ni moins qu’une salle à manger équipée d’une table centrale autour de laquelle se déroulait le quotidien d’une famille. Elle était la pièce la plus vaste du logement, et servait, tout naturellement, à recevoir. L’évolution de l’architecture ayant conduit à un cloisonnement des espaces selon des fonctions plus ciblées, le salon est devenu une pièce à part entière, un lieu fermé tourné vers la réception, une vitrine aux objets souvent précieux destinée aux visiteurs.

Mais l’évolution donnée à nos intérieurs ces dizaines d’années, a changé la donne. L’arrivée de la télévision, souvent installée au cœur du salon, avait déjà fait évoluer les habitudes en permettant à l’intégralité d’accéder à la pièce. Voilà que le salon se retrouve associé, au cœur d’un même espace, à la cuisine et à la salle à manger. En s’ouvrant sur le monde et, en premier lieu, à tous les membres de la famille, de nouveaux besoins sont apparus. Tour à tour, bureau d’appoint, espace de jeux, chambre d’amis, le salon n’est plus ce lieu figé et froid souvent interdit aux enfants. Il peut désormais évoluer à l’image de ses occupants dont il révèle les goûts et les habitudes. Le salon idéal n’existe pas ; mais il y a, bien sûr, quelques principes incontournables pour s’y sentir bien. En fonction de l’habitation, de la façon d’y vivre et des besoins à satisfaire, l’aménagement de la pièce en fait un lieu unique. Du coup, avant de se lancer dans l’aménagement du salon, il est nécessaire de reconsidérer le reste du logement, afin d’en établir les faiblesses et d’envisager d’y remédier : existe-t-il un bureau ? Les chambres des enfants sont-elles assez grandes pour qu’ils puissent y jouer ? Disposez-vous d’une chambre d’amis ?... Mais attention, le salon n’est pas une pièce à même de combler tous les manques de l’habitation et, sous peine de s’y retrouver à l’étroit, mieux vaut éviter d’y regrouper trop de fonctions. Pour bien faire, il faudrait disposer d’une zone de délestage, un salon bis comme il en existe dans les pays germaniques ou aux États-Unis. Appelée respectivement " stuff ", ou " family room ", cette pièce de jeux et de détente, est le plus souvent dédiée à la télévision ; elle n’est pas destinée à recevoir des invités. Mais bien sûr, cela signifie que le logement dispose de suffisamment d’espace pour en aménager une ; ce qui n’est pas gagné…

Alors, comment aménager ce fameux salon ? Quels en sont les éléments incontournables ?

Réponse : tout va se jouer dans le choix de l’assise. Le canapé ! Bien sûr, sa taille doit être proportionnelle à la pièce ; mais ce n’est pas le seul critère à prendre en compte. Il faut se demander à quelle utilisation on le destine pour déterminer quelle assise lui correspond. Souhaite-t-on y lire ou regarder des films, y dîner ou boire un verre ? A-t-on besoin d’y dormir ponctuellement ? Autour du canapé, il faut aussi prévoir les autres meubles indispensables que sont la table basse, les éléments de rangement ou encore les petites consoles qui s’articuleront autour de la pièce.

Des axes de circulation devront ensuite être dégagés. Il y aura les axes prioritaires permettant de traverser la pièce pour accéder à un autre lieu, et les couloirs menant du canapé à la table basse ou au meuble High Tech par exemple.

Et puis il y a les différents points de vue qu’offre la pièce. Il n’y a rien de mieux que de se poster à différents endroits du salon pour comprendre vers quoi orienter le regard. Cela peut-être une fenêtre, une cheminée, une vue ou un axe particulier, ou plus simplement la télévision, mais il faut veiller à les varier le plus possible. Le salon doit pouvoir se prêter autant à la rêverie qu’à des activités plus concrètes.

Mais qui dit point de vue dit aussi lumière. Au salon, il faut penser efficacité et mise en scène. Le mieux étant de pouvoir décliner les sources d’éclairage autour de 3 niveaux. Au plafond pour éclairer massivement la pièce, au niveau des yeux pour la lecture et la discussion, et au sol pour marquer les volumes et jouer avec les ombres. Pour les rangements, là encore, il vaut mieux évacuer ce qui peut l’être, et ne préserver que quelques meubles pour stocker la High Tech ou la vaisselle. Dans ce cas, il faut utiliser ces rangements pour structurer l’espace et éviter les meubles trop hauts, trop volumineux comme les armoires qui écraseraient la pièce.

Interrogé sur le sujet, Philippe Demougeot, architecte d’intérieur spécialiste des petits espaces autant que des beaux volumes, insiste sur le plaisir que la pièce doit procurer : «Tous les sens doivent s’y retrouver. Concernant la lumière, elle doit être adaptée, ne pas être agressive et ne pas éblouir (éviter les spots au plafond au-dessus du canapé). Même chose pour les formes, les couleurs, les matériaux et leurs sonorités, rien ne doit être agressif et les matières choisies doivent être douces et confortables (tapis, canapé...). Les fenêtres ont aussi une grande importance, elles participent à l’ambiance et valorisent la pièce. Il n’y a que depuis le salon qu’on profite vraiment d’une vue dans le logement.

Le salon idéal, c’est celui qui ouvre vers une belle vue : vue plongeante sur la ville, sur un paysage… Concernant l’espace, le salon est forcément une pièce extensive, et il faut donc pouvoir s’allonger, ne pas être gêné, bousculé ; les enfants doivent pouvoir courir sans se cogner. Ensuite, choisir sa décoration, en accrochant par exemple les œuvres d’art de son choix, permet aussi de se sentir bien. Dans cet univers privé, on doit pouvoir réussir à lire la personnalité, les goûts et les capacités d’accueil du propriétaire ou de l’habitant. Le salon trahit plus qu’une chambre».

Et de citer deux tendances fortes en matière de canapés et de mobilier :

« Depuis une dizaine d’années, on est passé d’un salon classique avec canapé 2-3 places et deux fauteuils, à des canapés d’angle avec une forme tenue (méridienne…). Aujourd’hui, les canapés sont plus déstructurés ; ils sont de plus en plus bas, de plus en plus semblables à des coussins. On y est plus affalé, presque couché. En face, on met des meubles design qui ne sont pas forcément très confortables. Donc, on trouve globalement un mélange d’éléments très confortables et de sélection un peu vintage, muséographique (parce qu’on aime telle ou telle forme, on va les mettre autour de sa table de salle à manger, en complément des éléments de salon à proprement parler).

Le mobilier a tendance à se réduire, mais ces meubles intègrent toute la High Tech : hi-fi, télé, box, câbles, DVD, jeu vidéo… tous ces éléments disparaissent donc dans le salon, ce qui fait que l’espace est plus sobre, plus zen. Ces tendances signifient que la personne est placée au centre de l’espace : il y a de moins en moins d’accessoires, on ne voit plus les éléments de la High Tech, tout est devenu très pur. On revient à l’essentiel : la personne et ses meubles ». Lorsque les volumes à aménager sont exigus, c’est le bon sens qui doit l’emporter ! Prendre un canapé regroupant plusieurs fonctions permettra de gagner de la place. Le coin salon devra être confiné pour créer une ambiance chaleureuse.

L’étagère est une bonne alternative pour dégager les axes de circulation et habiller les murs. Préférez aussi les mobiliers de couleurs claires qui agrandissent la pièce. Privilégiez les meubles bas, à hauteur maximale de 60 cm pour dégager l’espace

 

Que la pièce soit plus généreuse, n’empêche pas de l’exploiter au mieux !

Les canapés d’angle, très tendance, ne sont pas forcément adaptés à toutes les surfaces ; si vous faites ce choix, mieux vaut placer la méridienne côté mur. Mieux vaut également décoller le canapé de la partie mur pour donner la sensation à ses utilisateurs d’avoir un espace aéré et une large vision de leur environnement. Si vous utilisez des placards, n’hésitez pas à les monter jusqu’au plafond pour gagner un maximum de rangement.

L’éclairage du salon est un poste important qui permettra de donner à la pièce une ambiance et de l’adapter à ses humeurs. Pourquoi ne pas choisir des suspensions ou des spots pour orienter la lumière ponctuelle et jouer ensuite avec l’environnement pour agrémenter l’espace de points lumineux ? Pour créer un environnement feutré et convivial, facilitez-vous la vie en utilisant des variateurs plutôt que des interrupteurs classiques. Vous composerez ainsi une ambiance tamisée à souhait. Parce que tout est question de dosage, ne lésinez pas sur le nombre de bougies à répartir un peu partout. La bougie est un élément décoratif très prisé des décorateurs ; elle est même l’élément incontournable pour créer une atmosphère reposante.

Surtout que le salon reste bien identifié comme tel, sans être le cœur fourre-tout de la maison ! Tendance 2016 avancée !

 

Texte : Mireille Mazurier


LSD N° 16 - Octobre 2015

Au Sommaire du Numéro 15 d’LSD Magazine – Septembre 2015 : En lire plus

Éditorial par Maxime Kouyoumdjian

L’automne est la saison du ... En lire plus

#shopping high-tech

Reste branché ! ... En lire plus

#shopping chambre des petits

Belle & design est aussi ... En lire plus

Matelas à mémoire de forme

En quoi ils peuvent vous aider à mieux dormir ? En lire plus

#shopping salle de bains

Choisissez votre future salle de ... En lire plus

Une créatrice de charme

Design, humour, subtilité… En lire plus

Le salon

C'est LA pièce open mind ... En lire plus

Do It Yourself : Commode

A vos marques, bricolez ! En lire plus

#shopping coussins

Rhabille ton canapé !! En lire plus

Vue plongeante

Adossée la montagne et vue sur mer.. En lire plus

La Thaï Touch

Ils ont encore frappé ! En lire plus

Spécialité chinoise

Ronde comme une... En lire plus

Design indus

Du garage au loft En lire plus

Optimisation de l’espace

De la place !!! Parce ... En lire plus

Do It Yourself : Skate Board

Du skate dans ma déco En lire plus

Mikael Krafft

Le nouvel Herreshoff En lire plus

Le Paradis sur terre

Dernier appel pour les Maldives ! En lire plus

Trick or Treat

Chucky, les griffes de la nuit… Halloween ! En lire plus

#DRINK – Halloween

C'est pas sorcier... En lire plus

Oktoberfest

Quelqu'un a soif ? En lire plus

Crazy Car

Vendredi, super cagnotte! En lire plus

Playlist Octobre 2015 N°16

La playlist du moment! En lire plus



LSD N° 16 - Octobre 2015

Au Sommaire du Numéro 15 d’LSD Magazine – Septembre 2015 : En lire plus

Éditorial par Maxime Kouyoumdjian

L’automne est la saison du ... En lire plus

#shopping high-tech

Reste branché ! ... En lire plus

#shopping chambre des petits

Belle & design est aussi ... En lire plus

Matelas à mémoire de forme

En quoi ils peuvent vous aider à mieux dormir ? En lire plus

#shopping salle de bains

Choisissez votre future salle de ... En lire plus

Une créatrice de charme

Design, humour, subtilité… En lire plus

Le salon

C'est LA pièce open mind ... En lire plus

Do It Yourself : Commode

A vos marques, bricolez ! En lire plus

#shopping coussins

Rhabille ton canapé !! En lire plus

Vue plongeante

Adossée la montagne et vue sur mer.. En lire plus

La Thaï Touch

Ils ont encore frappé ! En lire plus

Spécialité chinoise

Ronde comme une... En lire plus

Design indus

Du garage au loft En lire plus

Optimisation de l’espace

De la place !!! Parce ... En lire plus

Do It Yourself : Skate Board

Du skate dans ma déco En lire plus

Mikael Krafft

Le nouvel Herreshoff En lire plus

Le Paradis sur terre

Dernier appel pour les Maldives ! En lire plus

Trick or Treat

Chucky, les griffes de la nuit… Halloween ! En lire plus

#DRINK – Halloween

C'est pas sorcier... En lire plus

Oktoberfest

Quelqu'un a soif ? En lire plus

Crazy Car

Vendredi, super cagnotte! En lire plus

Playlist Octobre 2015 N°16

La playlist du moment! En lire plus


Leave a Reply