Episode 1 :

Faire le choix de partir pour un tour du monde avec son compagnon ressemble au rêve de beaucoup d’entre nous mais finalement peu franchisse le pas. Durant les prochaines semaines, nous aurons la chance de suivre Alexia et Antoine, dans leurs aventures pour découvrir à travers leurs yeux la diversité du monde et qui sait, peut être à notre tour, partir à l’aventure.

142466430754eaa6f397f4096_25577

Prologue.

Jusqu’ici, tout va bien, j’ai toujours su ou j’allais. Les yeux plantés dans les leurs, les ongles enfoncés dans leur dos, les mains pas prêtes de se démêler de leur doigts. J’ai toujours préféré rester pour les regarder vivre et boire avec eux.

Eux c’est les copains, ceux qui suivent depuis toujours . Si tu grattes un peu sur moi tu trouveras leur peau, leurs mots et leur vie. Parce que c’est eux qui…parce qu’intrinsèquement ce sont eux qui constituent ma chair vivante. Par milliers de couches de tout ceux qui ont croisé ma route, très droite route.

Alors je pars, voir comment c’est ailleurs sans toutes mes béquilles, je m’arrache de mon pot et de tous ces tuteurs pour pousser vers le haut.

Je fais un peu la maligne, mais nous sommes deux, 27 et 29 ans, une fille et un garçon, avec nos envies d’écrire et de balancer cadencé de la photo que t’as pas vu dans les magazines, qui t’ennuieront pas trop dans tes errances de bureau de 11h30 quand tu commences à avoir un peu faim et que t’as plus envie de travailler. Il reste exactement 36 jours avant le départ. Je le dis avec l’amer et le sucré.

Tout en même temps, parce qu’on est mille dans nos têtes et qu’il m’aurait certainement fallu 8 ans de plus pour m’y préparer ou peut-être partir demain, à l’aube, en oubliant le clic anti-grattage de moustiques on est des fous. Dans l’absolu, c’est de l’égoïsme, c’est pour vous garder tout près collés.

Le complexe de l’oignon en voyage quoi.

Trêve d’envolée lyrique on m’a dit. Il nous faut du concret, des dates des lieux et des pays.

A peu prés dans l’ordre, ça donne ça :

  • San Francisco ; jusqu’au 20 janvier
  • Népal ; Jusqu’à fin Janvier
  • Inde ; jusqu’à fin février
  • Sri Lanka ; jusqu’au 10 mars
  • Birmanie ; jusqu’au 30 mars
  • Thaïlande ; jusqu’au 15 avril
  • Indonésie ; jusqu’au 3 mai
  • Cambodge ; jusqu’au 20 mai
  • Laos ; jusqu’au 10 juin
  • Vietnam ; jusqu’au 25 juin
  • La Réunion ; jusqu’au 8 juillet
  • Madagascar ; jusqu’au 8 Aout
  • Tanzanie ; jusqu’au 30 Aout
  • Éthiopie ; jusqu’au 30 septembre
  • Gabon ; jusqu’au 21 octobre
  • Sénégal ; jusqu’au 22 novembre

142466430854eaa6f42542684_25577

Ce n’est pas exhaustif, il y a là des impératifs que nous ne suivrons pas avec délice. Il y a des lieux que nous fuirons et d’autres dont nous nous délecterons plusieurs jours de trop. Il y a aussi les visas et les épidémies, la paresse et les horaires d’avions, de bus, de bateaux. L’heure de les louper ou de les prendre en avance.

Donc le grand départ approche, oui, et la pression monte, on peaufine les derniers préparatifs, on s’empresse de voir tous les copains “avant de partir”. Ca fait un peu bizarre aussi ça, le petit côté “faut absolument qu’on se voit pour boire un coup hein”, sous-entendu “après on sait pas…”.

Alors c’est sur qu’on va un peu loin et pas toujours dans des pays très développés, mais bon, on a bien regardé le site du Ministère des Affaires Etrangères* et ça passe! On ne va que dans des pays stables et touristiques.

Il reste le côté virus, bactérie, parasites et autres plaisirs dans le genre, et la… Bah c’est vaccins, 10 piqures chacun, et des medocs. Quoi exactement ? Ca dépend des pays, des saisons, du style de voyage… Le plus simple est de voir direct avec le médecin* (pour les parisiens il y a l’Institut Pasteur, ils sont hyper au point, un peu trop même).

Ca fait 6 mois qu’on se prépare et ça passe très vite*! Rien que l’itinéraire c’est une prise de tête, et là je parle juste de fixer les pays et leurs enchainements (rentrer dans le détail du parcours dans chaque pays nous a vite saoulé et puis ce n’est pas drôle en fait).

Nos trois contraintes pour le choix de l’itinéraire: “Eviter au maximum les moussons, les avions et les ennuis…”. Je crois qu’on s’est plutôt bien débrouillés!

On y est presque! Reste à faire nos sacs et surtout profiter de tout le monde à fond parce qu’après… Ok ok !!!!

Ps : je joins quelques liens à l’article, qui nous ont servis à l’organisation du voyage pour ceux qui en préparent un petit ou un plus grand…

– Conseil aux Voyageurs / Ministere des Affaires Etrangereswww.diplomatie.gouv.fr/fr/conseils-aux-voyageurs/

– Centre Pasteur www.pasteur.fr/fr/sante

– Blog de voyage ultra-efficace www.voyageautourdumonde.fr/

bientôt, la suite….

Leave a Reply