Situé au cœur de Moscou, capitale de la 3ème Rome, cet appartement de 75m2 mélange styles, motifs et couleurs. Il est niché dans un bâtiment des années 30, dans le quartier populaire de Tzvetnoy Boulevard (au Nord de la ville), prisé pour ses boutiques et ses restaurants.

La propriétaire souhaitait un espace conviviale comme à la campagne, en plein centre-ville. Un peu comme une dacha, célèbre maison de campagne russe ! Pour aboutir à ce résultat, un loft coloré, moderne et ancien à la fois, la cuisine et la salle de bains ont été repensées. La majorité des murs ont été abattus, puis remplacés.

Certains sont désormais recouverts de tapisserie avec des motifs animaux. Des tableaux et photographies habillent ceux dénués de couleurs. Le bois figurant au plafond du balcon vitré et du salon, est très caractéristique des maisons de villages russes.

Pour agrandir l’espace, le rendre aérien et donner l’impression d’un espace intérieur s’étirant sur un jardin calme, l’équipe d’architectes a misé sur l’optimisation de la lumière grâce aux grandes fenêtres.

loft-Akorneev-Moscou-Russie-reportage-lsd-juin-2016-4

Différentes ambiances pour différentes pièces.

Le balcon avec des bancs en bois dépliables, peint par des street artistes, le couloir avec  son papier peint « forêt » ou encore les toilettes avec sa tapisserie imprimée de renards, sont autant d’éléments qui rendent ce loft authentique, chaleureux et hors du commun.

La salle de séjour, à la fois, espace détente et de travail. Sa cheminée, ses motifs et couleurs multiples et variés que l’on retrouve sur la majorité des objets et meubles participent à rendre cet appartement joyeux et lumineux.

La cuisine, ouverte sur le salon prend vie par un carrelage marocain, à motifs dépareillés et aux couleurs variées. Placé contre le plan de travail, il contraste avec la peinture grise portée sur le mur. Son équipement en bois, réalisé par les charpentiers locaux et récupéré dans une vieille grange d’un village ainsi que sa table brute en bois apportent un côté vintage à la pièce. Les portes et les armoires entre autre, sont également l’œuvre de ces artisans.

On retrouve le même carrelage marocain mais dans d’autres décors et coloris, dans l’entrée et la salle de bains, toute de bleu vêtue.

Avec son mobilier provenant du monde entier le loft aspire au voyage. Les chaises rouges de la salle à manger ont été dénichées dans un marché aux puces en Géorgie ou le canapé-lit, la bibliothèque jaune et le lit tout droit importés d’Indonésie, tout comme la table à manger.  Pour accentuer l’invitation au voyage proposé par l’architecte, la porte de secours faite de bois, s’inspire des portes européennes.

Un vrai petit coin de tranquillité en pleine mégalopole !

Par : Léopoldine Iribarren – Photos : Michael Stepanov

Leave a Reply