Georges Mohasseb, son nom ne vous dit peut être rien et pourtant… Cet architecte et designer né au Liban est à la tête de sa propre entreprise : Wood&. Sa maîtrise des techniques du bois lui a permis d’effectuer une carrière internationale. Il est notamment renommé aux États-Unis où il a enseigné. Venez découvrir son univers haut en finesse et poésie…
  •    Georges, d’où venez-vous ? 

Je suis né au Liban dans le village de Ghosta où j’ai passé les plus belles années de mon enfance, mais pour vous dire la vérité, je me sens de plus en plus citoyen du monde.

  •    Quel est votre parcours ?

Je suis architecte et designer depuis quatorze ans. Formé aux États-Unis, je me suis installé en France en 2005. J’ai parfait mon parcours en suivant des cours à l’école Boulle (Paris) et à la Domus Academy (Milan). À travers mon expérience professionnelle et les nombreux workshops auxquels j’ai pris part, j’ai acquis la maîtrise dans les techniques du bois que j’utilise abondamment dans mes créations. Ma passion pour le design m’a amené à enseigner dans diverses institutions académiques réputées au Liban et aux États-Unis.

  •    À quel moment est née cette passion pour le design ?

Je ne saurai vous donner une date précise, mais dès mon plus jeune âge j’aimais beaucoup le travail manuel et surtout travailler le bois. C’est-à-dire entrer en contact avec sa texture, ses senteurs, ses formes naturelles. Ma passion pour le design est arrivée lors de mon cursus d’architecte : durant l’année de mon diplôme, j’ai suivi un module en design mobilier au cours duquel je devais concevoir un luminaire et la passion fut !

  •    Pourquoi le bois en particulier ?

Le bois une matière vivante. Il respire, se transforme et offre une texture aux multiples senteurs. Il existe une grande variété d’essences présentant des qualités de densité et de flexibilité très différentes. Toutes ces caractéristiques me procurent de jour en jour l’envie d’explorer et de travailler cette matière.

  •    Comment abordez-vous ce matériau avant de le transformer ?

Cela dépend (tout d’abord) de l’humeur du chef.

La nature du projet (une table de salle à manger, une table basse, une console…) me permet de faire une transformation libre et sans contrainte.

  •    Quelle rencontre a le plus compté dans votre carrière ?

Mon mentor et ami ébéniste de l’école Boulle qui habite aux États-Unis. Nous avons eu l’opportunité de collaborer ensemble sur l’exécution de certaines de mes pièces.

  •    Laquelle de vos créations vous a-t-elle le plus marqué ?

Le choix est très difficile car chaque création raconte une histoire… Je dirai le Fauteuil Beaubourg (1991), Talon aiguille (2006), et Marguerites des Sables (2013).

Table TALON AIGUILLE : Création 2006-2007 Edition limitée 12 pièces Ebène de Macassar et Pieds en Bronze Allie à la fois l'élégance et la fonctionnalité la légèreté du mouvement et de la forme Le mariage du bois et du bronze réussis, sensualité palpable dans la finesse des talons

Table TALON AIGUILLE (2006-2007 // réédition 2010 SMO Gallery Beirut) :
Édition limitée 12 pièces
Ébène de Macassar et Pieds en Bronze
Allie à la fois l’élégance, la fonctionnalité et la légèreté du mouvement et de la forme.
Le mariage du bois et du bronze réussi, la sensualité est palpable dans la finesse des talons.

  •     On retrouve une certaine poésie dans vos œuvres comme le Baobab ou Marguerite des sables, êtes-vous un grand romantique ?

C’est la recherche d’une forme organique inspirée du monde végétal (fruits, fleurs, légumes…) qui offre cette poésie car les transformations et possibilités sont multiples. Les explorations au niveau des couleurs, des proportions, des textures et des parfums vont susciter en moi des émotions et des sensations permettant l’ébauche, le début d’une forme et d’un concept.

J’essaie de m’affranchir des règles contraignantes… On peut dire que je suis un romantique.

MARGUERITE DES SABLES Laiton massif / Chrome mat et poli. 160x66x55cm 2013 mélange alliant découpe numérique et ciselure faite à la main, les tiges sont soudées une par une pour être ensuite trempées dans un bain de laiton pour leur donner un effet immatériel.

MARGUERITE DES SABLES (2013 // PAD Paris 2014 SMO Gallery Beirut // PAD London 2014 SMO Gallery Beirut)
Laiton massif / Chrome mat et poli.
160 x 66 x 55cm
Mélange alliant découpes numériques et ciselures faites à la main. Les tiges sont soudées une par une pour être ensuite trempées dans un bain de laiton afin de leur donner un effet immatériel. “La fleur qui porte son nom est une table basse initialement dédiée à mon épouse en un bouquet”.

  •     D’où puisez-vous l’inspiration ?

Des rencontres lors de mes voyages, des randonnées en pleine nature, mais aussi de la découverte de nouvelles villes, des parfums, des montagnes et des odeurs que les villes génèrent.

  •    Quelle place donnez-vous à l’écologie dans votre entreprise Wood& ?

Elle tient une place très importante dans ma façon de travailler. Toutes mes pièces sont réalisées en édition limitée, nous utilisons le “Wood” d’une manière optimale afin d’éviter les chutes inutiles et respecter l’environnement. Les différentes finitions et vernis que j’utilise sont à base d’eau et d’huiles naturelles.

  •    Quelles sont vos passions en dehors de votre métier de designer ?

Être auprès de mon épouse qui est ma source d’inspiration, une belle randonnée, un bon dîner et bien sûr du bon vin. 

  •    Quels sont vos projets pour la suite ?

La Biennale de Londres qui aura lieu en septembre 2016 avec pour thème l’utopie, et une exposition en solo sur l’exploration de la résine qui aura lieu à Beyrouth en octobre 2016.

Portrait chinois

Si vous étiez une ville ? Rome
Si vous étiez une couleur ? Indigo
Si vous étiez un objet ? Un moulin à poivre

Si vous étiez un film ? Stealing Beauty
Si vous étiez un meuble ? Une table de salle à manger
Si vous étiez un type d’art ? L’art culinaire
Si vous étiez un plat ? Un risotto aux seiches

Si vous étiez une chanson ? Café Pouchkine
Si vous étiez une voiture ? Une Benz 190SL noire de 1960
Si vous étiez un mot ? Lunaire
Si vous étiez un animal ? Un jaguar
Si vous étiez une célébrité ? Renzo Piano
Si vous étiez une religion ? L’humanisme


Par Roseline Benon - Photos : Jo Kesrouani / Joanna Andraos / Sherine Raffoul / Géraldine Bruneel

Leave a Reply