Alexis Persani

14 avril 2013

Créatif dans l’âme, cet adepte de Photoshop s’illustre par ses photomontages au surréalisme détonant. Récemment, Alexis Persani a usé de son talent pour habiller quelques statues du Louvre. Pour LSD, il se déshabille…

« Je connais mes limites, c’est pourquoi je vais au-delà… »

– Alexis, vous avez fait le buzz récemment avec le projet « Street Stone », pouvez-vous nous en dire un peu plus sur vous ?
Et bien, je suis un homme de 33 ans, enfin bientôt 34 ! Je suis né à Vitry-sur-Seine dans le Valle-de-Marne.

– Quel est votre parcours ?
J’ai commencé par faire des graffitis en 1991. J’ai ouvert Photoshop pour la première fois en 1999. Je ne compte plus le refermer ! J’apprends et j’explore ce logiciel complexe tout en me perfectionnant jours après jours. En 2010, j’ai intégré les équipes de Publicis Conseil, j’y suis resté un an. Ensuite, je me suis lancé en freelance.

– Vous utilisez principalement le logiciel Photoshop, quels sont vos autres outils de travail ?
Je dirais qu’il faut : un cerveau avec un minimum d’imagination…pour commencer, un IMAC, un Mac Book Pro et une tablette Wacom.

– Qu’est-ce qui vous a poussé à devenir ce que vous êtes aujourd’hui ?
C’est tout simplement la passion que j’ai pour mon travail. Il n’y a pas un jour où je m’ennuie réellement… Et surtout, je veux gagner ma vie en faisant  un métier qui me plait vraiment !

– On veut en savoir davantage, en quoi consiste votre travail de retouche ?
Mon travail de retouche consiste à réaliser des photo-manipulations surréalistes, cleaner des décors, faire du matte painting* pour des films publicitaires et des “retouches de base” pour du print. La plupart du temps, je travail pour des agences de publicité, aussi bien en France qu’à l’étranger…
*Le matte painting est un procédé qui consiste à peindre un décor en y laissant des espaces vides, dans lesquels des scènes sont incorporées.

– Qu’aimez-vous retouchez et que cherchez-vous à nous montrer ?
Ce que je préfère réaliser, ce sont les photomontages complexes, tout ce qui paraît surréaliste…

– Quels sont vos projets phares ?
Le projet « Street Stone » à connu un bon buzz sur le net. Mais sinon d’autres visuels comme “Dangerous waters”, “Real humn skin” et pas mal de mes calligraphies font aussi parties de mes projets phares.

– Justement, « Street Stone » est un projet original et bluffant, pouvez-vous revenir dessus ?
« Street Stone » est un projet qui est né de la collaboration entre le photographe Léo Caillard et moi-même. Il a eu cette idée d’habiller les statues du Louvre pour leur donner ce côté “hipster”. Il a fait appel à moi pour pouvoir concrétiser le projet. Ensuite, avec différentes photos, j’ai réalisé l’habillage à l’aide de mon logiciel préféré…Photoshop !
>> Le making of « Street Stone »

– Dans quel univers s’inscrit votre démarche artistique et à qui s’adresse t-elle ?
Ma démarche consiste à essayer de réaliser de beaux visuels qui puissent toucher et intéresser un maximum de monde. En tout cas, mes projets s’adressent à toutes les personnes pouvant y être sensibles…
Les photo-manipulations, tout comme mes calligraphies, peuvent touchées un enfant de 10 ans comme une personne de 70 ans. Je crois sincèrement qu’il n’y pas spécialement d’âge, ni de cible définies.

– Quelles sont vos sources d’inspiration ? Votre histoire, votre vécu, vos relations…sont-ils des moteurs de création ?
Mes sources d’inspirations viennent de partout ! Quand je vois ce qui se passe sur la toile, à la télé, dans la rue… Au départ, mon premier moteur de création, c’est le graffiti. Cela m’a donné ce goût pour la typographie et la calligraphie.
En ce qui concerne mon vécu, j’ai passé mon adolescence et mon début de vie d’adulte avec des marqueurs et des bombes de peintures (Sparvar, Krylon, Buntlak pour ceux qui connaissent…). Au collège, je me souviens qu’il m’arrivait fréquemment d’ouvrir le livre Paris Tonkar à la place du livre de géo ou d’histoire… Alors bien sûr, ça fait partie des choses qui m’inspirent.

– Finalement vous êtes plutôt graphiste ? Plutôt calligraphe ? Ou plutôt artiste ?
Je suis retoucheur créatif, calligraphe, graphiste…alors peut-être, peut-on dire artiste ? Hum, oui ça me va… ☺.

– Quels sont vos prochains défis graphiques ?
Il va y en avoir plein dès la rentrée, mais pour l’instant chut…je ne peux pas trop en parler.

– Questionnaire de Proust –
Votre ville préférée ? Barcelone peut-être…en souvenir des grosses fiestas.
Votre saison préférée ? L’été!!! Etant originaire des Antilles, le froid n’est pas vraiment mon ami.
Votre animal préféré ? Le lion.
Votre artiste préféré ? Serge Gainsbourg.
Votre musique préférée ? La soul musique.
Votre film préféré ? Les bronzés.
Votre série préférée ? Dexter, c’est la dernière que j’ai vue.
Votre héros de fiction préféré ? Hulk.
Votre plat préféré ? La langouste grillée.
Votre bonbon préféré ? Les arlequins.
Votre boisson préférée ? Le punch coco fait maison.
Votre tenue préférée ? Un bermuda et des claquettes.
Votre couleur préférée ? Le bleu.
Votre matière préférée ? Le jean.
Votre objet préféré ? Mon stylet Wacom.
Votre loisir préféré ? être avec les gens que j’aime.
Votre occupation préférée ? Profiter de ma fille.

Retrouvez ces projets en intégralité sur behance.

lsd-mag-alexis-persani-photoshop-graphisme-statue-stone-street lsd-mag-alexis-persani-photoshop-graphisme-statue-stone lsd-mag-deco-design-alexis-persani-photoshop-graphisme-statue-stone-street lsd-mag-design-alexis-persani-photoshop-graphisme-statue-stone-street

Trackbacks for this post

  1. Anachronismes | LSD Magazine - Life Style Design Magazine
  2. Work as Artist | LSD MAGAZINE

Leave a Reply