L’hôtel Exquis a fait son nid proche de la place de la Bastille, dans le 11ème arrondissement de Paris. Disposant de 42 chambres aux quatre ambiances différentes, réparties sur 5 étages, il a de quoi satisfaire et plaire.

L’architecte Julie Gauthron a fait appel à l’association L.E M.U.R, regroupant des artistes urbains de rue, pour customiser la décoration des chambres. 8 artistes travaillant la technique du collage et réalisant des œuvres à partir de choses existantes ont été retenus.

Un univers fantaisiste, créatif et inattendu, artistique, coloré et décalé à la fois, vous attend pour une expérience intrigante aux frontières de l’absurde.

À chaque étage, son artiste !

Chaque chambre appartient à un thème : « intimiste », « intemporelle », « insolite » ou « inédite ». L’architecte en a décidé ainsi.

Les chambres du premier étage sont mises en vie grâce aux créations artistiques en collages, dessins et peintures de l’artiste Monsieur Lui. Il raconte l’amour de ce lieu d’intimité, d’enchevêtrements intimes et sensuels.

Thom Thom, surnommé « l’artiste au cutter » a pris possession du 2ème niveau tout comme Jean Faucheur et Surfil, l’ont faits au 3ème.

Les chambres insolites, à l’avant dernier étage de l’hôtel ont été conçues par Séverine Metraz. Les intemporelles, par Fred le chevalier. Des personnages en noir et blanc aux touches de couleurs, se retrouvent ainsi placardés sur les murs de ces dernières.

Dans les « insolites », l’artiste apporte un regard plus féminin sur les univers masculins. Il mélange les genres et les époques pour créer un monde inspiré du Cadavre Exquis.  Vous ne connaissez pas ce célèbre jeu consistant à continuer une phrase, ou ici un dessin, par plusieurs personnes sans qu’aucune d’elles ne connaissent les précédents. Le résultat est souvent cocasse !

Macay, une artiste chilienne, réalise comme elle le dit : « un univers surréaliste et fictionnel avec une utilisation illogique des éléments de la réalité dans les dernières chambres de l’hôtel. »

La réception avec son petit coin salon au rez-de-chaussée, comporte un plancher bicolore à motifs géométriques, une bibliothèque et une banquette chinée, créant une ambiance rétro dont la petite touche d’excentricité fait la différence.

hotel-exquis-france-paris-11-couloir-partie-communce-reception-reportage-lsd-juin-2016

Dans les espaces communs, on retrouve majoritairement, des teintes de rouge, du cuivre et du noyer.

La salle du petit déjeuner, se situe au sous-sol. Sa particularité ? Se transformer en bar libre-service où l’on peut prendre un verre à n’importe quelle heure de la journée.

Son bar vintage nous fait voyager dans le temps à travers les années 50 aux États-Unis.

Et pour finir sur un autre détail : la cage d’escalier taguée par Alberto Verjarano, connu sous le nom de Chanoir, prend vie lorsqu’un client l’emprunte !

hotel-exquis-france-paris-11-couloir-partie-communce-ascensseur-reportage-lsd-juin-2016


Par Léopoldine Iribarren – Photos : Céline Demoux

Leave a Reply