FRENCH TOUCH : Monsieur Cycles

lsd-mag-french-touch-showroom-monsieur-cycles-fresque-madame-moustache-olivier-baptiste-3

Monsieur Cycles n’est pas seulement un concept, c’est une histoire d’amitié et de passion pour le vélo. L’idée de Baptiste et Olivier ? Donner une seconde jeunesse à des vélos hollandais de seconde main, entièrement révisés et prêts à rouler. Vintage, traditionnels ou modernes…il y a en pour tous les goûts.

Qui se cachent derrière Monsieur Cycle ?

Il y a Baptiste, 34 ans, jeune papa. Il travaille dans le domaine du digital depuis de nombreuses années. Et il y a moi, Olivier, 32 ans, tout jeune papa, fondateur d’une marque de cosmétique ayurvédique puis Monsieur Cycles depuis 3 ans. Un entrepreneur dans l’âme précise Baptiste !

En 2004, Baptise a lancé une première activité dans le domaine de la mode, à la sortie de ses études. Je l’ai rejoint durant 6 mois pour la réalisation de mon stage d’études ; le courant est tout de suite passé. Depuis nous ne nous sommes jamais quittés, nous avons simplement continué dans des domaines divers jusqu’à l’envie de nous retrouver sur un projet commun qui nous réunissait : la passion du vélo.

lsd-mag-french-touch-showroom-monsieur-cycles-fresque-madame-moustache-olivier-baptiste-2

Baptiste, pourquoi aimez-vous tant le vélo ?

Le vélo est avant tout notre moyen de déplacement principal. Chaque jour, je pars au travail en vélo. C’est un vrai plaisir de faire son trajet à vélo. Durant le parcours, je peux réfléchir à ma journée de travail, je respire, je prends l’air… C’est toujours plus agréable que la ligne 13 aux heures de pointe !

Lequel de vous deux gagnerait le Tour de France ?

Baptiste : Olivier, sans aucun doute ! C’est un adepte du triathlon. Moi, je suis plus performant pour les 3ème mi temps !

Quand avez-vous décidé de parier sur le vélo ?

Olivier : Au démarrage, Baptiste s’est amusé à acheter un lot de vélo d’occasion sur un site de petites annonces. Il les a retapés puis revendus.

Baptiste : L’opération était sympa, ça m’amusait de rénover de vieux vélos puis de les revendre « prêt-à-rouler ». Lorsque j’en ai parlé à Olivier, il a aussitôt acheté un lot de 50 vélos ! L’histoire démarrait, on retapait des vélos durant des heures et on les revendait.

D’où vous vient l’idée de proposer des vélos hollandais « recyclés » ?

Lors d’un voyage à Amsterdam, nous sommes tombés sous le charme des vélos hollandais. De là est née l’idée d’importer des vélos hollandais et de les rénover.

À la suite de ce voyage, nous sommes repartis durant une semaine à écumer la campagne hollandaise, à la recherche de fournisseurs. L’opération était très compliquée car il n’y a pas de filière dans le domaine du vélo d’occasion. Actuellement, nous avons plusieurs partenaires avec qui nous importons divers vélos hollandais.


« Vélos 100% Hollandais, sans matières grasses, sans sucres ajoutés »


Quelles sont les particularités du vélo hollandais ?

Le vélo hollandais tient sa réputation de son excellent confort de conduite. Conçu pour être utilisé au quotidien, la position de conduite vous permet d’être parfaitement droit, ce qui soulage votre dos et vos épaules. Vous dominez ainsi la route, en faisant face à ses dangers.

Le vélo hollandais embarque généralement un dérailleur intégré au moyeu, permettant un entretien réduit. Le système de frein à tambour vous garantie une excellente capacité de freinage, même par temps de pluie. Et il y a aussi l’antivol intégré à la roue arrière qui protège du vol et vous permet d’abandonner votre vélo quelques instants et sans efforts. Enfin, le vélo hollandais vous permet de rester propre en toute circonstance et de ne pas risquer de vous tâcher grâce aux gardes boue, d’un cache chaine et d’une jupe arrière.

En résumé, il est votre parfait allié pour vous faufiler dans la circulation, en toute sécurité et sans efforts.

À qui avez-vous vendu vos premiers vélos ? Et aujourd’hui ?

Nous avons vendu nos premiers vélos à des particuliers via des sites de petites annonces.

Aujourd’hui, le showroom accueille plus de 80 vélos en permanence. Nous faisons un aller-retour chaque mois pour en dénicher de nouveaux.

Nous sommes également présents à la fameuse brocante de la rue de Bretagne (Paris IIIème), deux fois par an, car nous aimons aller à la rencontre des gens, passionnés ou non, pour échanger avec eux.

Notre clientèle est très large, nous n’avons pas de profil type. Le fait de proposer un très grand choix de vélos hollandais nous permet d’attirer de nombreux parisiens. Ils trouvent une offre large, de qualité, au meilleur prix … et d’excellents conseillers… c’est-à-dire nous !

lsd-mag-french-touch-showroom-monsieur-cycles-fresque-madame-moustache-1

Parlez-moi de la rencontre entre Monsieur Cycles et Madame Moustache ?

Madame Moustache est une amie. Nous avions envie de décorer notre showroom situé au 4 rue Baratte Cholet à Saint-Maur, pour le rendre plus chaleureux. Le partenariat s’est naturellement opéré.

Ce fut un grand moment lorsque la fresque a été posée avec cette inscription : « Je faisais de ma monture d’acier une maison d’où j’observais l’horizon ». Il s’agit d’une fresque inédite que Madame Moustache a réalisée en fonction de nos intérêts et inspirations comme la liberté, l’évasion… Nous avons en commun le fait et l’envie de donner une seconde vie aux produits ; elle aux magazines, avec ses découpages dans les magazines vintage, et nous avec les vélos.

Vivre dans un monde plus éco-responsable idéalement pour vous, ça ressemble à quoi ?

Ça ressemble à la Hollande, aux pays nordiques !

À l’échelle des différents modes de transport, il est grand temps de repenser nos manières de nous déplacer, de transformer nos villes et de faciliter le déplacement aux piétons, aux vélos et aux transports en commun.

Nos villes ne sont pas ou peu adaptées pour faciliter l’usage du vélo. Les voies pour vélos doivent être isolées des autres moyens de transport pour éviter tout risque de danger. Si vous alliez à Copenhague, vous découvrirez qu’il existe une voie pour les voitures, une voie pour les bus et une voie pour les vélos. Le matin, la ville grouille de cyclistes. L’atmosphère est étonnamment calme, il y a peu de pollution sonore, notamment en raison de la très faible circulation des voitures, comparées à des villes comme Paris.

Mais de nombreux projets sont en cours à Paris. C’est une excellente chose, une conscience collective commence à s’élever !

Et que pensez-vous des cyclistes ?

De manière générale, les cyclistes sont plutôt civilisés et prudents. Mais n’oubliez pas que nous ne sommes pas les maîtres sur la route, il est donc important de toujours rester vigilant.

Quels sont les projets de Monsieur Cycles pour demain ?

Cette année en 2016, nous allons proposer la réparation de vélos à domicile, que ce soit des vélos Monsieur Cycles ou non. L’aménagement d’un vélo cargo aux couleurs de Monsieur Cycles est en cours. Il sillonnera les rues de Paris pour aller réparer les vélos des particuliers. L’idée est d’offrir un service de qualité, simple et rapide à nos clients.

Nous allons également proposer une nouvelle gamme de vélos neufs avec l’arrivée prochaine de la marque Cortina. À suivre…

Pour en savoir plus : www.monsieurcycles.fr


Par Laurène Delion – Photos : Monsieur Cycles

Leave a Reply