Enzo Pascual

13 novembre 2019

Photo de Une : Enzo Pascual © Enzo Pascual Design

Enzo Pascual est un designer bordelais, bien dans son temps. Soucieux de l’impact de son activité et de ses produits sur l’environnement, il tente à chaque projet de trouver un équilibre entre les besoins de ses clients et une production raisonnée, en accord avec la nature et la société. Rencontre.

Pourquoi avez-vous décidé de devenir graphiste-designer ?

J’ai une âme d’artiste et j’ai toujours aimé les travaux manuels, depuis tout petit. Pour suivre ma voie, j’ai réalisé un cursus plutôt classique avec des études d’Arts appliqués, un BTS “Design Produit” et un master en “Recherche et Innovation”, à l’école de Condé (ex-Créasud) à Bordeaux.

Je me suis associé pendant deux ans à un collectif de graphistes-designers pour fonder Madame Giselle, avant de me lancer seul dans l’aventure en créant Enzo Pascual Design.

Être designer est un métier passionnant, où chaque jour est différent. Mon travail est très diversifié : je dessine et crée des objets, j’imagine l’identité visuelle d’une marque, son logo, ses supports de communication, je réalise l’aménagement intérieur de commerces et de restaurants, j’imagine l’univers visuel d’autres artistes pour leur CD, je fais de la photo… J’aime être en contact avec ses différents mondes.

Un parcours classique mais un beau palmarès à différents concours…

J’ai effectivement été parmi les 10 finalistes du concours “Le Bois dans tous ses états”, organisé par la région Nouvelle-Aquitaine, en 2010. Nous avions proposé un prototype d’une paire de lunettes, fabriqué à partir de bois récupéré après la tempête Klaus. L’idée était ensuite de les vendre aux touristes sur la Côte Atlantique.

© Enzo Pascual Design
© Enzo Pascual Design

En 2013, avec Pierre Rivière, un ami et collaborateur, j’ai été lauréat du concours “Design for Death”, organisé par la National Funeral Directors Association. Près de 3 000 participants ont proposé une nouvelle conception des services funéraires.

Nous sommes venus avec notre projet de cimetières écologiques. Les cercueils et les urnes, produits à partir de matériaux locaux et biodégradables, vont enrichir le sol. La partie supérieure est composée d’un réservoir de vie, en lien direct avec le cercueil et l’urne, dans lequel va se développer un arbre ; et une assise, permettant le recueillement. Nous avons pu présenter notre projet en Chine et aux États-Unis et au Panama, c’était vraiment très intéressant.

© Enzo Pascual Design
© Enzo Pascual Design

L’année suivante, j’ai aussi participé au concours “Design-moi une barrique”, lancé par H&A Location, qui récompense la mise en valeur de vieilles barriques. J’ai remporté le prix avec une banquette 3 assises, réalisée par des artisans locaux, et qui fait aujourd’hui partie d’une collection.

Collection Bordeaux © Enzo Pascual Design
Collection Bordeaux © Enzo Pascual Design

Quel est le projet dont vous êtes le plus fier ?

Je préfère rester humble sur ma production, parce qu’on peut toujours faire mieux et s’améliorer. Les objets que je dessine ont tous une histoire et leur place dans la mienne.

Toutefois, si je devais citer une création en particulier, ce serait sans doute la collection Bordeaux, avec les gammes “Margaux”, “Saint-Émilion” et “Médoc” réalisées à la main, à partir de barriques de vin usagées. J’aime l’idée transgressive de partir d’un déchet, qui plus est rustique, pour en faire des produits haut de gamme qui ont du caractère et un sens.

Collection Bordeaux © Enzo Pascual Design
Collection Bordeaux © Enzo Pascual Design

Pour le design de meubles et aménagement intérieur, comment travaillez-vous ?

Je pars toujours des besoins des clients pour la commande, pour répondre au maximum à leurs attentes. En création, je pense à l’utilisateur final, j’imagine dans quelle pièce sera l’objet et l’impact qu’il aura à la fois sur l’environnement et sur l’utilisateur. J’essaie vraiment d’être responsable de ce point de vue là. C’est pour cela aussi que je travaille le plus possible avec des matériaux recyclés et que je crée des produits sans obsolescence, qui vont vieillir avec nous.

© Enzo Pascual Design
© Enzo Pascual Design

J’ai un attachement pour les créations basiques, sans caricature, des choses simples, sans superflu, qui ne demandent pas trop de ressources en énergie pour leur fabrication. Choix des matériaux, des matières, ajout de plantes, couleurs…vont créer des intérieurs en harmonie avec la nature, dans lesquels on va se sentir bien.

© Enzo Pascual Design
© Enzo Pascual Design

Il faut parfois mettre la main à la pâte pour résoudre les problèmes techniques, mais j’ai pris l’habitude de modéliser les objets et les intérieurs en 3D afin de me libérer des contraintes de la matière et donc d’être plus créatif. Et cela m’aide énormément à communiquer tout un tas de données techniques à mes collaborateurs, qui ne comprendraient rien à mes croquis ! (rires).

Quels sont vos projets ?

Beaucoup de travail et peu de vacances ! L’entreprise se porte bien, les clients me font confiance et je commence à faire mes preuves ce qui me donne plus de liberté créative. L’année 2019 s’annonce très créative, en termes d’aménagement intérieur. Je travaille sur l’identité visuelle et l’aménagement intérieur de restaurants comme le Sabaïdi à Cenon ou encore le Kinori, dans le quartier Ginko à Bordeaux. Je continue aussi de donner des cours, dans mon ancienne école, pour transmettre mes compétences.

Propos recueillis par Claire Thibault – Photo de Une : Enzo Pascual © Enzo Pascual Design

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.