horti-tecteur* en ébullition !
Tapez « Vincent Callebaut » sur internet et vous vous retrouverez happé par des bâtiments hélicoïdaux à vous donner le tournis, aspirés au cœur d’îles flottantes aux corolles déployées, gagnés par une végétalisation indissociable de bâtiments futuristes époustouflants!

Vincent Callebaut, architecte génial ou...

Visionnaire à la Jules Verne pour beaucoup, il offre l’image d’un architecte convaincu de la nécessité à reconcevoir les villes, toujours plus denses et d’en réduire les émissions de gaz à effet de serre. Mais il est aussi un architecte qui convainc ! Pour preuve, les deux chantiers en cours, l’un sur l’île de Taïwan qui consiste à construire une luxueuse résidence en forme de spirale avec vergers et jardins suspendus, et l’autre de 450 000 m² en Égypte au cœur du Caire. Sélectionnée par la mairie de Paris et à la demande de son agence de l’écologie urbaine, l’agence « Vincent Callebaut Architectures » a imaginé à quoi pourrait bien ressembler la capitale d’ici 2050 si l’on voulait à la fois accueillir davantage d’habitants et réduire de 75% les émissions de gaz à effet de serre. Son projet peut paraître osé pour une ville difficile à motiver dès lors qu’il s’agit d’architecture innovante tout en hauteur.

Et pourtant :

« “Paris Smart City 2050” propose une réflexion sur la densification et la ré-oxygénation de Paris. En 2050, dans 35 ans, nous serons 9 milliards sur terre, dont 70 % dans les villes. Ce sont ces villes qui produisent aujourd’hui, 80% des gaz à effet de serre à l’origine des dérèglements climatiques de notre planète ».

 

Mais comment passer, à Paris, de l’étalement urbain horizontal à une vie verticale ? Faudra-t-il démolir des quartiers chargés d’histoire pour créer de l’espace ?

« Paris, ce sont 22 500 habitants/km². Pour autant, il n’est pas question de faire disparaître des îlots haussmanniens. Les nouveaux immeubles viendront compléter les espaces disponibles. Les 8 prototypes que nous proposons, seront capables de produire leurs propres énergies (électrique, calorifique et même alimentaire), mais aussi de recycler leurs propres déchets en les transformant in situ en ressources naturelles comme peut le faire un écosystème mature telle qu’une forêt tropicale par exemple. Leur énergie positive sera partagée avec les logements plus anciens, difficilement adaptables aux nouvelles contraintes thermiques. On créera de la solidarité énergétique ! Pour devenir sobre en carbone, il faut apprendre à mixer les architectures historiques et nouvelles.

Ce sera aussi un défi pour toutes ces grandes entreprises que sont EDF, GDF, Veolia… Elles auront la tâche de tisser ces réseaux intelligents qui connectent bâtis anciens et contemporains. Aujourd’hui, il faut tout réinventer en utilisant ce qui existe déjà. Nos villes européennes n’ont rien à voir avec les Smart Cities de Song-do en Corée ou de Masdar à Abu Dhabi. Celles-ci ont été construites ex-nihilo et sont basées principalement sur des systèmes informatiques qui optimisent l’utilisation des données numériques. Notre challenge à Paris, c’est de transformer une ville organique en un écosystème – et non en un système – tout en respectant et en valorisant son histoire et son tissu patrimonial ».


Motivé, Vincent Callebaut l’est, tout autant que ses clients aussi jeunes que lui:

« Mon client taïwanais est âgé de 38 ans, et mon commanditaire au Caire a 30 ans. Nous avons grandi avec les nouvelles technologies et un même intérêt pour l’environnement. Ils comprennent ma démarche, ma volonté de m’associer avec des ingénieurs, des chercheurs et divers laboratoires. Bien sûr, ils ont été séduits par mes croquis, mais ils en ont compris le sens et sont prêts à me suivre. En France, je sais que mes concepts plaisent, mais la méfiance reste de mise. Et comme nul n’est prophète en son pays, c’est à l’étranger, dans les pays émergeants qui ont tout misé sur l’innovation, que je vais pouvoir leur donner corps ».


Mais comment ce natif de La Louvière, petite ville de Belgique wallonne, en est-il arrivé là ?

« Je parlerai volontiers de mes heures passées dans le potager de mon grand-père, à étudier les plantes, à observer les insectes. C’est là que mon esprit s’est formé. D’ailleurs, adolescent je me destinais à l’horticulture. Plus tard, mon diplôme d’architecte en poche, j’ai réalisé mon rêve d’enfant : m’installer à Paris. Et depuis une dizaine d’année, dans mon agence du quartier de la Bastille, je travaille avec toute une équipe, à fusionner les savoirs pour aller jusqu’au bout de nos projets. Aujourd’hui, j’ai tendance à penser que je suis devenu un « horti-tecteur » en concevant des bâtiments recouverts de forêts verticales. Les projets de l’agence sont empreints de bio mimétisme : nénuphar, aile de libellule, chaîne d’ADN, cheminées horizontales des temples de pierre de l’Égypte ancienne ».


Et lorsqu’il parle de transformer les contraintes induites par le dérèglement climatique en de véritables opportunités :

« Nous avons de plus en plus de pluies diluviennes. Pourquoi ne pas les laisser atteindre nos nappes phréatiques qui sont, elles, quasiment exsangues en raison des sécheresses à répétition ? », cela semble tellement logique que l’on a envie d’y croire…

« Avec la COP21, il faut aussi prendre conscience que ces nouvelles façons de vivre dans l’univers intelligent d’une smart city, va nécessiter une autre façon de raisonner pour tout un chacun. Un exemple récent : dans la ville nouvelle de Masdar conçue par Norman Foster dans l’état d’Abu Dhabi, les énergies renouvelables sont présentes dans chaque bâtiment. Ces technologies se sont toutefois révélées être un vrai casse-tête pour tout un groupe d’étudiants américains venus s’y installer. Ils ont dû apprendre à réguler leur comportement pour pouvoir y vivre. C’est ce que l’on appelle ‘’la participation active du citoyen’’ ».

La mutation s’annonce profonde : Skyline revégétalisée, architecture comestible en généralisant les jardins potagers en terrasse comme cela se pratique déjà à New-York…un nouveau monde se prépare.

« Désormais, ce n’est plus la ville qui s’installe à la campagne, mais tout le contraire. Il faut rapatrier l’agriculture et les agriculteurs au cœur de la ville. C’est une façon de repenser les jardins ouvriers, ou les community gardens de New York. Il faut se réapproprier le rapport à la terre. Cela va se passer sur les toits terrasses des immeubles. De nouveaux métiers vont émerger pour concevoir ces nouveaux lieux de vie: des architectes-ingénieurs agronomes, des agriculteurs-paysagistes…Il va falloir inventer de nouvelles passerelles dans les cycles universitaires et décloisonner les savoirs. C’est à l’opposé de ce qui s’est pratiqué depuis l’après-guerre où l’on s’est mis à aménager un lieu par fonction (cité dortoir, zone commerciale, zone industrielle…).

Son projet convaincra-t-il la mairie de Paris et les instances décisionnaires ? En attendant, au Caire, la « Gate Residence », le complexe multifonctionnel de 450 000 m² comprenant 1 000 logements, depuis le petit 40m² jusqu’au spacieux 300m², comprenant un système de géothermie double flux, des cheminées à vents, une canopée solaire thermique et photovoltaïque, des éoliennes, des vergers et des potagers communautaires sur le toit et des murs végétaux bio-filtrant les eaux grises, n’a rien d’une utopie.

Pas plus que l’extraordinaire tour vrillée de Taïwan ! Outre la technologie dont il sera équipé (architecture bioclimatique intégrant des énergies renouvelables, pour une certification label LEED Gold ; riche en règles de base et de bon sens comme la ventilation et l’éclairage naturels du parking et de toutes les circulations verticales), le bâtiment offrira une morphologie singulière, variant au fil des rues qui l’encadreront. Une diversité architecturale créée « simplement » par la répétition d’un module standardisé mais déplacé de 4,5 degrés à chaque étage !

Venez jeter un œil sur le site de Vincent Callebaut, vous y découvrirez le visage de nos villes de demain, ou mieux encore, plongez dans son dernier ouvrage, (le premier rédigé en francais) : "PARIS 2050, les Cités Fertiles face aux Enjeux du XXIe Siècle".


*Horti-tecteur : contraction d’horticulteur-architecte

Texte : Mireille Mazurier


LSD N° 18 - Décembre 2015

Au sommaire du numéro 18 d’LSD Magazine – Décembre 2015 : ... En lire plus

Éditorial par Maxime Kouyoumdjian

Numéro de fin d'année En lire plus

#Shopping : j'offre une box

Noël : boîtes à idées ! Pour se faire plaisir ou pour offrir, à Noël, à un anniversaire ou s... En lire plus

#Shopping Tables de fêtes

Décorer votre table de Noël Les fêtes de fin d'année sont souvent l'occasion de mettre les peti... En lire plus

#Shopping High tech

Cher Père Noël... À l'approche des fêtes, on observe deux catégories de personnes parmi lesque... En lire plus

#Shopping Accessoires de cheminées et poêles à bois

Tout autour du feu ! Le plaisir d'une belle flambée n'est en rien comparable à un radiateur... Vr... En lire plus

L’interview Designer : Matthieu Lunet

Meubles Bois.... En lire plus

Au pays des merveilles

Loft à Holywood En lire plus

Reportage Chalet Alpine

Chalet au Canada En lire plus

Casa Nova

Maison au Brésil En lire plus

Le grand mix

En baie de Miami En lire plus

Opération cadeaux :

L'idée qui fait mouche... En lire plus

Top 8 des plus belles maisons de Noël

De 1000 feux ! Petit tour du monde des plus belles maisons illuminées pour les fêtes de fin d’... En lire plus

Do It Yourself : Mon beau sapin

Pas encore de sapin ? En solo, entre amis ou avec vos enfants, amusez-vous à décorer votre maison... En lire plus

Do It Yourself : boules de Noël

Fabrique tes boules de Noël ! Que diriez-vous, cette année, de fabriquer les boules de Noël à a... En lire plus

Do It Yourself : trophée cerf en carton

Déco de Noël animale ! Les trophées sont à la mode. Marion, du Carnet de Douceurs, a imaginé u... En lire plus

Hôtel : Le Saint-Roch Courchevel

Neige au Chalet En lire plus

Le réveillon au 4 coins du monde

Timesquare.... En lire plus

Food : Autour du Caviar

Recettes de fêtes En lire plus

Survivre à un lendemain de soirée

Hangover.... En lire plus

Interview : Vincent Callebaut

Le future de nos villes.... En lire plus

Lykan Hypersport

Speed, speed, speed.... En lire plus

Playlist Décembre 2015 N°18

Playlist du moment En lire plus


Leave a Reply