Le Centre International de Conférences de Dakar

dakar01

A l’occasion du sommet de la Francophonie, après onze mois de construction, en un temps record, le Centre International de Conférences de Dakar réalisé par Tabanlioglu Architects a été inauguré le 29 novembre 2014 par le président de la République Française.

dakar02L’inspiration de ce projet réside dans son infrastructure typique et ses valeurs environnementales. Dans le cadre de la réalisation de ce centre, Tabanlioglu Architects a été largement inspiré par le baobab africain. Ce majestueux arbre est l’arbre typique de l’Afrique tropicale sèche. Le baobab marque généralement la frontière entre les différents états, c’est pourquoi il est souvent au centre des conflits.

Les rois ont souvent été couronnés sous ces arbres. Ces derniers ont également marqué la sphère politique entraînant ainsi le Ministère de la Culture à les classer au patrimoine de l’Humanité ou au patrimoine de l’UNESCO. A l’image de cet arbre protecteur, le toit du Centre international de Conférences donne abri de la même manière que le ferait un ancien boabab.

Ce toit monobloc renferme les différentes unités qui constituent le bâtiment. Ces dernières sont reliées les unes aux autres par des ponts sous lesquels l’eau circule.

Ceux-ci accentuent la notion de communauté et de fondation–création ainsi que la durée–continuité et l’harmonie – ordre, autant dans le domaine social qu’environnemental.

Les blocs rectangulaires réservés aux différentes fonctions sont imbriqués dans des enveloppes métalliques semi-transparentes qui agissent comme des boucliers contre le soleil en offrant une impression de sécurité et de protection. Ces installations en maille entourent le bâtiment protégeant ainsi les parois de verre intérieures tout en réduisant la chaleur afin d’améliorer l’efficacité énergétique du bâtiment.

dakar04

Les lames courbées forment des écrans de mailles servant de coupe-soleil et apportent à la structure, un intérieur ombragé sans pour autant entraver sa transparence. Le bâtiment avec sa voile élégante fusionne visuellement avec l’eau environnante et crée d’éternelles réflexions sur l’eau. Grâce à la mise en place de panneaux à différents niveaux et angles, la façade est perçue comme un assortiment de formes ludiques scintillant dans la lumière du jour et faisant écho aux couleurs et tonalités du ciel.

L’effet tridimensionnel du rideau de maille donne au bâtiment l’impression de flotter au-dessus de l’impressionnante piscine. La nuit, quand l’intérieur du Centre des Conférences est allumé, les poutres scintillent de lumière et offrent un spectacle magnifique de réflexion dans l’eau, traversant ainsi de faisceaux lumineux la maille.

Le complexe se compose de plusieurs entrées.  L’auditorium peut accueillir 1500 délégués. Les sièges des présidents font face au public dans l’esprit d’une longue table d’honneur. La salle de conférence est située au milieu de la structure et est accessible par le hall principal. Les accès pour le public donnent sur le restaurant et sur la zone d’exposition en plein air, à côté du bâtiment pour la presse et l’administration qui se trouvent sur le côté ouest du complexe. L’entrée VIP est située à l’extrémité du complexe, entre le musée et le salon VIP. Il s’agit d’un bloc séparé, raccordé à la salle principale par un pont transparent; le niveau supérieur est réservé uniquement au Président du Sénégal. A partir de ce niveau, la partie VIP se connecte directement au restaurant VIP situé au-dessus du musée, au deuxième étage. Tous les intérieurs apportent une sensation d’espace et offrent une large zone de circulation. Des systèmes de haute technologie et de haute sécurité ont également été intégrés dans la construction du bâtiment.

 

Comme les anciens puissants baobabs – le Centre international de Conférences deviendra le point de repère de la plus haute importance pour de nombreuses nations qui seront en mesure de se réunir sous le même toit pour la Paix. Ce projet représente un pas en avant pour l’Union Africaine et agit en résonnance avec la devise du Sénégal « Un peuple, un but, une foi ».

Leave a Reply