Cellules futuristes

30 avril 2018

Lors de la Design Week 2018 à Milan, l’architecte Filippo Taidelli a présenté « Cells », un projet offrant une vision du futur de la relation entre l’homme, l’architecture, la technologie et l’environnement au sein des hôpitaux.

Cette installation autour de la santé de demain a été posée dans l’ancienne cour de Cortile dei Bagni où était autrefois le plus ancien hôpital de la ville, le Ca ‘Granda. Par sa situation, ce projet crée un lien entre le passé et le futur. Il aborde les problématiques que nous allons rencontrer dans les années à venir face à la croissance de la population et à son vieillissement notamment.

Afin de s’intégrer dans ce contexte architectural de la Renaissance, l’installation a été imaginée par l’architecte telles deux “cellules” de verre, de taille égale, représentant les deux esprits complémentaires et apparemment opposés des soins de santé du futur. Disposées sur des chemins de granit existants, les cellules de verre reprennent les dimensions de la structure de portique de la Renaissance environnante afin de s’intégrer avec justesse.

©project by Filippo Taidelli
with Universal Selecta, Casalgrande Padana, Coelux, Platek, Rossi Bianchi lighting design, sound designer Nicola Ratti

La première cellule, transparente et extravertie, a été conçue pour favoriser la relation entre l’homme et l’environnement, devenant un espace thérapeutique. La seconde, introvertie et réfléchie, transporte le visiteur dans une atmosphère virtuelle créée par une fenêtre artificielle qui peut reproduire l’effet de la lumière du soleil même la nuit.

À l’intérieur des cellules, deux “éclats” monolithiques de grès à effet de pierre sont disposés. La texture chaude du travertin monolithique confère à la cellule transparente une atmosphère conviviale tandis que dans la cellule virtuelle, le sol et les murs blancs donnent l’impression d’un unique volume, à l’atmosphère aliénante.

©project by Filippo Taidelli
with Universal Selecta, Casalgrande Padana, Coelux, Platek, Rossi Bianchi lighting design, sound designer Nicola Ratti

L’expérience visuelle est complétée par une installation sonore et olfactive. Dans la cellule transparente, l’odeur de la cuisine méditerranéenne et les sons environnants rappellent la vie en plein air. A contrario, dans la cellule virtuelle, un dialogue sonore entre un avatar et un humain, accompagné d’un parfum d’encens, fait du lieu un espace de méditation futuriste.

Ces deux cloches de verres ont un point commun, celui de placer l’homme au centre de l’espace. Ce choix souligne la nécessité de maintenir l’homme au centre des réflexions, malgré l’introduction de systèmes d’intelligence artificielle.

À la nuit tombée, les différences entre les deux cellules s’effacent pour laisser place à un subtil dialogue visuel entre ces espaces qui s’éclairent, ramenant l’harmonie entre les deux esprits et la cour. À travers ces expériences sensorielles, la tâche délicate du design est de donner forme aux nouveaux besoins de la société en humanisant l’interface homme-machine et en intégrant la nature au sein des hôpitaux.

©project by Filippo Taidelli
with Universal Selecta, Casalgrande Padana, Coelux, Platek, Rossi Bianchi lighting design, sound designer Nicola Ratti

Texte : Sophie Razaire – Photos : ©project by Filippo Taidelli
with Universal Selecta, Casalgrande Padana, Coelux, Platek, Rossi Bianchi lighting design, sound designer Nicola Ratti

Leave a Reply