Alerte au poulpe !

17 septembre 2018

Festival du Poulpe à Marseille

Emblème de nos mers, fascinante par son intelligence, gracieuse dans ses mouvements, la pieuvre a désormais son festival dédié : le MOW. Du 8 au 14 octobre, le poulpe envahit le port de Marseille et infiltre ses tentacules dans de multiples lieux culturels et gastronomiques.  Vive les céphalopodes !

C’est l’une des créatures les plus fascinantes de l’univers marin. Le poulpe, de la famille des céphalopodes, autrement appelé kraken ou pieuvre, inspire bien des univers artistiques. C’est pourquoi, la ville de Marseille lui dédie carrément un festival ! Pour la première fois, du 8 au 14 octobre, le Marseille Octopus Worldwide (MOW) célèbre cet animal marin sous toutes ses formes sur la thématique “Jet d’encre”.

« Le MOW exprime entièrement cette créature octopode qui titille la cuisine, fascine la littérature, dérange l’érotisme, interroge la science, interpelle l’économie, travaille les arts, appelle le durable, rassemble la planète. Durant une semaine, autant de formes que de représentations de l’animal évolueront à Marseille », précisent les organisateurs.

 Graffiti de poulpe pendant La Cabanne des arts de Monein 2016 © Wikimedia Commons - Unuaiga

Graffiti de poulpe pendant La Cabanne des arts de Monein 2016 © Wikimedia Commons – Unuaiga

L’événement s’immiscera auprès des artistes, des chefs, dans des lieux cachés, des sites officiels, des restaurants, des musées, des espaces hybrides…

Amoureux des poulpes, welcome !

La soirée d’ouverture se déroulera en plein air sur la place d’Armes du Mucem. Au gré des différentes propositions de chefs, cuisinées sur BBQ et planchas, le public déambulera autour d’une installation artistique et musicale gravitant dans l’univers du poulpe. Le Bal Cinématographique des artistes vidéastes marseillais Denis Cartet et Olivier Lubeck, proposera son dispositif exploratoire avec vue sur mer.

Côté food, Marseille explore de nouvelles contrées gustatives avec l’Octopussie, premier pâté en croûte au poulpe du monde, signé Rodolphe Paquin (Le Repaire de Cartouche. Paris 11). Il y en aura pour tous les goûts avec un plat saucisse poulpe-purée by Thomas Brachet (les Arlots. Paris 9). Enfin, la Fabrique à poulpe (La Fabriquerie) prépare une cuvée nature spéciale, des mets spécifiques et des accords spéciaux, autour du poulpe (71 avenue de la Corse, 13007 Marseille).

L’art s’en mêle également avec une installation en Super 8,  signée de l’artiste-vidéaste Olivier Lubeck, à découvrir le 12 octobre au spot Les Dauphins. Durant toute la durée du festival, Olivier Barriol (Follow Your Dreams) rassemblera également huit artistes (photographes, peintres et plasticiens) à la Maison Buon, autour d’un menu cuisiné par Xavier Zapata pour tous les poulpivores.

Musiques et films poulpesques seront au rendez-vous avec une soirée Le Pulp le 13 octobre, une boum de DJ Pulpo, à La Réale, des projections de films et des débats… Le Mega shark et le Giant Octopus se livreront une bataille sans merci, à ne pas manquer.

Prenez garde aux tentacules, leurs ventouses ne vous lâcheront pas de si tôt !

"Le Poulpe Colossal" by malacologist Pierre Dénys de Montfort, 1801 © Wikimedia Commons

“Le Poulpe Colossal” by malacologist Pierre Dénys de Montfort, 1801 © Wikimedia Commons

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.